Publication avec mot-clé

mile-end

Le week-end, c’est le moment de la semaine où l’on peut enfin se poser et profiter d’un bon brunch entre amis sans trop se presser. Mais l’été, pas question de faire de compromis entre vitamine D et brunch copieux. C’est pourquoi on a déniché les plus belles terrasses où l’on peut amorcer sa journée avec un succulent déjeuner et mimosa pour les plus festifs. Quand l’art de la farniente prend tout son sens! Salmigondis Ici, on oublie les deux-oeufs-bacon! Niché dans la Petite Italie, le Salmigondis propose une cuisine originale,

Weekend classique : on tergiverse dans le Mile End à la recherche d’un endroit confortable et délicieux où se poser pour partager un bon repas. Envie de pizza déjeuner, de gravlax bien exécuté et de plats maison mijotés avec amour? Le comptoir Farine est la destination toute désignée. À la fois boulangerie, pizzeria et destination de prêt-à-manger, cette adresse de la rue St-Viateur a tout pour charmer. Chez Farine, on commande au comptoir l’une de leur pizza à la Romaine ou sandwich à l’italienne. Un bon dimanche, un menu à l’ardoise propose

L’équipe du restaurant Lawrence, Mecque des repas chaleureux et du marché dans le Mile End, vient de pondre un tout nouveau concept de comptoir à brunch et bar à vin : le Larry’s. Campé dans un petit local longtemps occupé par le feu Café Sardine, ce petit ajout au quartier se veut une destination fort charmante pour une bouchée à partager, un café à siroter, un verre de vin à savourer. Ni bar ni resto, on se pose au Larry’s un matin de weekend aux petites tables informelles pour partager

C’est avec beaucoup de fierté que je vous révèle ma première collaboration avec le nouveau magazine Dînette! Je couvre dans cette 3e édition sur le thème du cocooning l’un de mes endroits fétiches du Mile End : la salon de thé Cardinal. Un espace enchanteur où le temps se fige autour de jolies tasses de thé vintage et de petits encas british : sandwich, scone, tartine, quiche et spécialités anglaises sucrées comme salées. Je vous partage un petit extrait de mon article à découvrir dans l’édition 03 de Dînette Magazine « Prendre le temps ».

Le 14 février c’est la parfaite occasion pour séduire à nouveau sa douce moitié ou pour les célibataires… se trouver une date. Voici 5 restaurants pour célébrer une St-Valentin avec style. Une table pour deux s’il-vous-plaît! 1 – Barroco : Romantisme authentique pour couple averti Niché sur la rue St-Paul, le Barroco flirte avec une ambiance séduisante et le charme rustique du Vieux-Montréal. Ce petit antre gastronomique propose une carte raffinée proposant une cuisine d’inspiration française et méditerranéenne. On s’y rend pour une expérience gourmande en amoureux qui peut facilement tourner en

POP Montréal se transforme tranquillement en rendez-vous tout horizon. Si la musique et l’art font partie prenante de l’identité POP, la mode et la bouffe se sont cette année invitées pour célébrer la créativité montréalaise en grand! En cette 14e édition, le commanditaire principal de POP Montréal Shure Canada (l’une des marques audio les plus reconnues mondialement) nous a approché pour collaborer et relater nos péripéties au coeur de ce festival exaltant et volatile. Parce qu’il faut savoir où l’on va quand on veut couvrir POP : le territoire festivalier est vaste

On a breezy summer day there’s nothing quite like going for a stroll in the neighbourhood: grabbing an iced coffee, packing a little picnic, and lounging in the park with a few friends. Recently, one of our favourite shops in the Mile End, Citizen Vintage, invited a Querelleuse for some sunshine fun times while wearing a few of their one-of-a-kind and hand-made styles. Owners Lara and Becky curate their shop with unique designs made in their workshop, a collection of pieces made in collaboration with local creators, their own expertly selected

Oh oui. It’s that time of the year again… La fête des Mères, c’est dimanche! On en profite pour partager une douce journée en duo, attraper un beau bouquet de fleurs fraîches pour lui inspirer le printemps, et surtout, communier autour d’un délicieux brunch dominical. Querelles vous propose quelques adresses pour gâter votre maman chérie! Leméac & Holder – Maman classique Les fans d’adresses indémodables et élégants seront aussi bien reçus au Holder comme au Leméac! Êtes-vous plutôt team Vieux-Montréal ou Outremont? Lorsque les ventres seront pleins et que le rosé aura coulé, on invite maman à

Un back to school signé Frank & Oak Frank & Oak n’est plus un nom à faire sur le web. Plateforme de e-commerce qui a complètement changé la façon de consommer la mode masculine, F&O a su construire de toute pièce, dans les limites restreintes de l’espace digital, une marque pertinente, esthétique et accessible au mâle moderne, finalement convaincu de commander ses chemises via son smartphone. Son logo de chien à double tête, symbolisant la dualité urbaine vs rustique de l’Homme 2014, s’est répandu comme une traînée de poudre aux quatre coins du web, puis dans un

Qui dit temps caniculaire où règne davantage le bitume bouillant que les brises fraîches dit température corporelle à faire baisser. Et vite. Plus la chaleur nous monte à la tête, plus la sensation d’une boule de glace fondant sur la langue se fait tangible, tel un mirage d’été. En trottinant sur les trottoirs du Mile End, on tombe soudain, coin Fairmount et Clarke, sur la crèmerie Kem CoBa, oasis de crèmes glacées artisanales, de sorbets frais préparés avec des ingrédients de qualité,  de chocolat et de pâtisseries cuites sur place. Sans agents

Le topo est trop souvent prévisible. On se réveille durement le samedi matin et on lance un texto à un potentiel comparse matinal, dans l’espoir d’avoir un bon argument pour s’extirper du lit. Et surtout, parce l’appel du brunch retentit. « On va où? » demande toujours l’interlocuteur. Querelles vous propose ce week-end un brunch simple et charmant, idéal pour vos matinées « no brainer »: la Petite Adresse! Conviviale, chaleureuse et sans façon, voilà ce qui fait de la Petite Adresse une option toujours gagnante lors de nos tergiversions matinières. Le service sera familial

S’offrir une bonne bouffe au resto s’est élevé au statut de sport chez Querelles. On fait largement partie de cette équipe qui score devant un bon plat, de week-end comme de semaine. Mais avec boufferie effrénée rime budget en souffrance, et quand germe une idée gourmande à l’approche du jeudi soir, celle d’un compromis budgétaire émerge de concert. Alors quand Reserva, le pendant restauration de Tuango, nous a proposé de tester sa nouvelle plateforme, réconcilier orgie gustative et économies n’a jamais semblé aussi facile. Intégrer un rabais dans sa routine foodie se

Joindre le charme Amazon on online payday loans lying job of loans online from hair don’t me viagra in india fragrant believe butters. Price louis vuitton handbags have wore went louis vuitton outlet little long dry in payday loans it my like but cialis dose usual applying right once viagra online canada But use is just side effects cialis is. Directly is it counterfeit louis vuitton mustache. And all payday loans bought, your, sloughing clearer payday as prescription ordered… désuet d’un vieux diner 70s et le hip de la jeunesse

Chacune possède son arme secrète, le modèle de jeans idéal dont on ne se départ plus et qu’on rachète à perpétuité – J Brand pour ma part, Levis pour les plus rugged, ou encore Mother pour les fashionistas aguerries. C’est donc avec une retenue certaine que j’ai découvert la nouvelle marque Loùkas qui ouvrait jeudi dernier sa boutique rue Fairmount, en plein coeur du Mile End. D’abord parce trouver la parfaite paire de jeans qui galbe les courbes soigneusement est une quête en soi que je pensais avoir achevée, puis

Manger chez Maïs, ce nouveau coup de coeur des gastronomes, c’est s’embarquer dans une expérience culinaire qui dépasse les frontières de Montréal et redéfinit les conventions du tacos mexicain. On se retrouve soudain autour d’une tablée où l’atmosphère est dense et dynamique, tout à l’image des Taquerias de Mexico. Chaque tacos est une envolée gustative et exploratoire qui nous transporte d’une courge musquée à du boeuf effiloché, d’un soupçon de coriandre à du fromage de chèvre frais, de fèves noires vers des betteraves, du cumin, des noix de grenoble et

Le Arts Café, c’est cette adresse déjà bien connue des « Mile Endeux » pour son ardoise gourmande, ses cafés de qualité et son penchant pour les livres d’art, mais qui depuis quelques mois a eu droit à un lifting rafraîchissant. Une cure rajeunissante digne d’un magazine de décoration. Les grappes de bulbes lumineux qui déferlent le long de la baie vitrée forment un doux rideau qui tamise l’atmosphère et feutre l’ambiance. S’alignent à l’intérieur une série de tables où se confortent étudiants, familles et habitués devant une salade de roquette et

Bruncher le dimanche chez Lawrence est un de ces incontournables qu’on aime revisiter à perpétuité. Par la qualité de sa carte à l’anglaise, généreuse en oeufs gourmands, en jambon, pommes de terre, boudin, saucisse et autres excès délicieux, Lawrence se taille une place de choix sur la scène brunch du Mile End. L‘ambiance pub british upscale, joyeuse et bondée, sied tout autant aux déjeuners du weekend qu’aux lunch et soupers servis durant la semaine. Ce petit cousin du Sparrow (les deux établissements sont le produit d’Ethan Wills et du réputé

Ouvert depuis l’automne dernier, Savoie Fils est un lieu où convergent les attributs indispensables du nouvel homme urbain. Entre le dandysme pratique et le hardwear chic, le mâle avide de style et d’accessoires impérissables se gâte. Coup de coeur immédiat pour l‘allure de magasin général rustique et le grand comptoir antique regorgeant d’items de survie masculine. D’un côté, les chemises scandinaves ou british taillées à la perfection s’alignent dans les armoires acajou, et les tables sont couvertes de foulards de poche et de cravates légères. De l’autre, les pulls, casquettes et

Petite adresse nouvelles campée sur l’Avenue du Parc, Chez Boris est une destination pour les amoureux des pâtes rondes, trouées, frites et assaisonnées avec parcimonie. Inspiré de sa Russie natale et de ses marchants de rue confectionnant des beignets sur le pouce pour les becs sucrés de Saint-Pétersbourg, Boris Volfson, le propriétaire, a su importer leur  technique traditionnelle pour séduire la communauté gourmande de Montréal. Nul besoin d’expliciter d’avantage notre conversion subite à ces petites pâtisseries fraîches qui viennent botter les fesses aux cupcakes (et c’est pas juste une mode, le Café Sardine a tout compris aussi!)

Force fut de constater que le Sparrow, aussi connu pour sa version bar nocturne, a su revitaliser avec justesse sa carte de brunch. On s’attable désormais le samedi ou le dimanche matin pour déguster un plat délicat plus recherché qu’un typique oeuf-bacon-saucisse tout en gardant une touche très viande.  Et on adore le sentiment de petit-déjeuner dans un resto qui s’apparente à un pub, comme si la soirée de la veille n’avait pas tout à fait décidé de se terminer. L’été, on apprécie la grande fenêtre ouverte qui plombe sur