Cinéma – Les 10 meilleurs films de 2017 à voir absolument

The Killing of a Sacred Deer

Cette année encore, on a eu droit à des films magnifiques, tels Loving Vincent ou Blade Runner 2049. Mais la plupart des longs-métrages qui ont réussi à se tailler une place dans mon top 10 sont des films uniques et totalement originaux.

Les films qui nous font vivre des expériences déboussolantes et intenses peuvent facilement faire sombrer le récit dans la noirceur. Malgré que la plupart des offrandes sur cette liste ne sont pas des visionnements faciles, vous en serez récompensé, puisqu’ils vous feront réfléchir et vous questionner sur le monde dans lequel nous vivons. Ils vous habiteront probablement plusieurs heures encore après la fin du générique – voire même plusieurs jours (Mother!)!

Je n’ai pas malheureusement pas eu le temps de tout voir ce qui était sur ma liste, ce pourquoi vous n’y verrez pas Faces Places, Lady Bird ou bien Phantom Thread.

Voici donc mon top 10 subjectif de films à voir absolument.
Bon cinéma et bon rattrapage!

Call Me By Your Name

1. Call Me by Your Name – Luca Guadagnino

S’il n’y avait qu’un seul mot pour décrire ce film, je crois que je choisirais l’adjectif «beau». Call Me by Your Name raconte une histoire bien simple: Elio, 17 ans, les vacances d’été, l’Italie, la recherche de soi, la découverte, la passion. L’arrivée du nouveau stagiaire aidant son père à ses recherches viendra le chambouler et changer le cours de son été, mais aussi de sa vie. Il est si rafraîchissant de voir une simple histoire d’amour racontée de manière si touchante et sincère. En effet, Luca Guadignino a réussi à capter avec magie les petits moments ordinaires, les gestes qui pourraient sembler anodins, qui rendent la naissance de cette relation si réaliste et vraie. Rarement des paysages ont été filmés avec tant de sensualité, et la lumière chaude et douce de l’Italie toujours présente sur les corps des protagonistes en fera rougir plus d’un. Ce film sans faille vous fera rêver, rire et pleurer, mais vous donnera surtout l’envie de retomber en amour. Inoubliable.


GOOD TIME2.GOOD TIME – Joshua Safdie et Ben Safdie

Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour notre famille? Après un braquage raté, Connie, joué par un Robert Pattinson qui est ici à son meilleur, risquera tout pour son frère Nick qui lui s’est fait attraper. Commence alors une nuit survoltée et électrisante dans New York où Connie essayera de ramasser l’argent pour la caution. L’un des réalisateurs du film (Benny Safdie) joue le rôle de Nick, atteint de déficience intellectuelle, avec tellement de précision et d’émotion… c’en est réellement renversant! La musique composée par l’excellent Oneohtrix Point Never joue elle aussi un rôle immense dans l’émotion vécue par les protagonistes, elle est parfois si forte qu’on entend à peine les dialogues. Les images, souvent filmées en gros plans, et sous les néons rouges et bleus de la ville sont grandioses et vraiment uniques. Une œuvre touchante et exaltante.


Mother!3. Mother! – Darren Aronofsky

Mother!, c’est un pari osé, une grande claque dans le visage. C’est aussi un film bourré de défauts et de symboles parfois trop appuyés, mais qui nous fait vivre une myriade d’émotions fortes et surtout beaucoup, beaucoup de frustration. La distribution est solide, les images et le jeu de caméra sont magnifiques et étouffants, et le design sonore, plus que réussi. Malgré ses défauts et longueurs, trop peu de films nous amènent où Mother! réussi à nous transporter. Une expérience hors du commun, à voir absolument si vous êtes un cinéphile aventureux.


The Killing of a Sacred Deer4. The Killing of a Sacred Deer –Yórgos Lánthimos

Si vous avez aimé The Lobster, la précédente offrande de Yórgos Lánthimos, vous avez de bonnes chances d’aimer ce tout nouveau film – encore plus étrange (ou étrange différemment ?) – mettant en vedette une seconde fois Colin Farrell, qui se retrouve encore dans une situation plus que bizarre. Un film dérangeant et glacial, parfois aux limites du moral, parfois dans une opération à cœur ouvert. Immensément original.


The Beguiled5. The Beguiled – Sofia Coppola

Après quelques films décevants, Sofia Coppola est de retour en force avec une proposition aussi drôle que troublante. Une sensualité incroyable émane de ce huis clos tournant autour de Nicole Kidman (excellente comme d’habitude), des 7 jeunes étudiantes de son école pour filles de Virginie, ainsi que Colin Farrell (cette barbe!) en guerrier blessé qui vient troubler leur quiétude… et leur pudeur.


A Ghost Story6. A Ghost Story – David Lowery

Une proposition étrange, lente et fantomatique. L’un des films les plus originaux que j’ai pu voir cette année – en effet, le jeu de caméra, le format, la composition et la musique font sortir le film du lot et ajoutent à l’ambiance particulière et si fresh de ce quatrième long-métrage de David Lowery. Je ne suis pas sûr d’avoir compris le film – ça m’est égal – l’expérience cinématographie en vaut à elle seule franchement la peine.


Le Problème d'Infiltration7. Le Problème d’Infiltration – Robert Morin

Une bonne façon d’expliquer le nouveau Robert Morin, serait de prendre The Shining de Stanley Kubrick, de le transposer au Québec dans la famille d’un chirurgien joué avec brio (et épouvante) par Christian Bégin. Ajoutez une myriade de silences, de malaises, de discours moraux et une descente vers la folie. Vous obtiendrez un film de Série B un peu difficile d’approche, mais follement divertissant.


Get Out8. Get Out – Jordan Peele

Get Out est l’un de ces films qui nous rappellent la série Black Mirror, présentant une histoire anxiogène sur le thème du racisme. Le film aurait pu souvent tomber dans les clichés du genre, mais l’originalité est de mise durant tout le film. Daniel Kaluuya livre une performance plus que parfaite dans le rôle d’un petit ami présenté à la famille blanche de sa copine, et ça ne se passera pas comme prévu… Jordan Peele, qui signe ici son premier long-métrage, est définitivement un réalisateur à surveiller de près. Et cette finale!


Dunkirk9. Dunkirk – Christopher Nolan

L’expérience au cinéma fut mémorable; des images grandioses et cadrées avec génie, une bande sonore incroyablement stressante signée Hans Zimmer et une super brochette d’acteurs assez débutants, mais justes. Dunkirk, c’est une histoire de guerre racontée de façon brillante, en trois temps, grâce à un montage de fou ne nous donnant aucun répit. Je crois que je suis resté la bouche ouverte pour la durée entière de la scène d’ouverture, elle est magnifique et horrible à la fois. Du grand Nolan.


Thelma10. Thelma – Joachim Trier

Je n’ai vu ce film qu’au mois de décembre, mais j’ai tellement été accroché par son originalité que le voici qui clôt mon top. Ce film norvégien est passé sous les radars et on se demande bien pourquoi, car ce thriller romantico-coming-of-age-science-fictionnesque fonctionne à tous les niveaux. Thelma, qui depuis l’enfance possède des dons, quitte la maison familiale pour aller étudier et l’on assiste à sa découverte de soi qui prendra une tournure des plus inusitées.


Twin Peaks: The ReturnBONUS! ✨ Twin Peaks: The Return – David Lynch

Après deux premières saisons assez intéressantes sorties il y a 26 ans, David Lynch est de retour aux commandes et cette fois, il est le seul réalisateur. Soyons honnêtes, cette nouvelle mouture est définitivement la meilleure jamais réalisée de toute l’histoire de Twin Peaks. Du Lynch à son paroxysme et à son meilleur. Tellement étrange et si fascinante, cette troisième et ultime saison aura marqué le monde des séries télé à jamais. (épisode 8 !!!?????!)

Toutes les bandes-annonces:


Envie de plus de recommandations? Retournez voir mon top 10 2016! À noter que si j’avais à le refaire, je crois que je m’en voudrais de ne pas parler de l’hilarant The Love Witch d’Anna Biller ou bien de l’incroyable et stupéfiant documentaire de près de 8 heures O.J. : Made in America d’Ezra Edelman. Je vous les conseille fortement.

Commentaires

commentaire

Antoine Proulx

designer graphique. fanatique de musique, de cinéma et d'art/ design/ mode. je vis pour du vin, du café et Thom Yorke. ☺✌

Articles similaires