Publication dans la catégorie

Outfit

Le printemps se crispe et se refoule dans nos cols en laine, à la recherche d’une faille climatique où glisser ses rayons. La transition vers le chaud est bien lente, mais j’ai franchi (finalement!) la frontière psychologique du manteau de printemps. Yay! Impossible maintenant de reculer derrière les lignes du Canada Goose, mon cerveau ne gère plus l’in-between. J’ai déniché ce parfait kimono en laine et mohair chez Club Monaco, une réminiscence de leur collection d’hiver qui se porte comme un grand pull, ami des layers, mais fait de matières bien dodues

Au moment de faire mes valises pour le Mexique, les collections estivales n’avaient que timidement entamé leur arrivée dans les rayons. Et comme dénicher un « petit kit » estival avant de partir fait partie de mon rituel pré-voyage, je me suis tournée vers une robe tunique de dentelle fort malléable. Ouverte, elle se porte comme une veste, à agencer avec une paire de jeans et un col roulé noir par exemple. Et lorsque le soleil se pointe dans le décor, on joue sur l’effet « see-throught » de la dentelle pour laisser poindre un peu de peau!

Février. À l’Arctique de la mort, la mode atteint son point de congélation. La grisaille assaille les stilettos, grimpe le long des teints laiteux et se loge dans les pores de nos laines mérinos. Le bitume craque sous l’étreinte de la gadoue de nos esprit tachés. Un touche de bleu pour sommer le ciel de nous pondre quelques rayons céruléens. Manteau : Zara (Similaire ici, ici et ici)/ Bottes: Zara / Pantalons faux leather : BCBG / Pochette: Indigo / Chapeau: H&M (similaire ici)   Photos: Joëlle Paquette, The Statement.

Look – Pastel d’hiver

Donnez-moi des skis (et accessoirement, des skills de glisse) et un bonnet, et on jurerait que je me suis déguisée en skieuse vintage. On voit partout le look 70’s revenir à la mode (sort des pattes d’ef que Vogue nous dit), alors je me suis lancée et j’ai coupé la frange. Flashback du cégep où j’y ai d’ailleurs rencontré Catherine. Qui aurait cru que l’on lancerait Querelles peu de temps après…! Cette année, j’ai enfin décidé de m’acheter un vrai manteau chaud Penfield pour affronter notre hiver canadien. Mais j’avoue que

Look – Camel Kimono

Le mois de février québécois est clairement le pire ennemi des fashion statements de l’histoire de la mode mondiale. Parka, doudoune, chapka, mitaines sont aussi diva qu’un uniforme de none sibérienne austère. Les coups d’éclats son rares, tout comme notre enthousiasme mode qui a du plomb dans l’aile. Mon secret pour sortir de la platitude hivernale? Enfiler un manteau camel sous une couche de laine et troquer mon beanie pour un fedora en feutre. C’est loin d’être le meilleur kit pour braver les blizzards, mais c’est suffisant pour redorer mon

Look – Pooch & patterns

Querelles vous présente son dernier post mode de l’année 2014! L’année dernière, on vous avait concocté des looks un peu plus glamour tout en strass et paillettes. Ce coup-ci, on reste dans une zone plus cozy et surtout, on vous présente Albert le pooch, la nouvelle mascotte de Querelles! Avec ses motifs floraux rétro, son col montant et ses manches bouffantes, la robe donne un look très vintage. Cheveux lichés + rouge à lèvres, et voilà, vous êtes prêtes à fêter! Peu importe vos plans pour la soirée du 31, on vous souhaite d’être

Look – Polaire

Bordée de neige, quand tu nous tiens! S’il y a bien une chose que je ne digère pas de l’hiver, c’est de faire le deuil des belles bottes. Exit booties en cuir érodées par le sel des trottoirs et stilleto noyés par la slutch. D’ailleurs, on vous prépare d’ici la prochaine tempête une liste des bottes d’hiver les plus moins pire pour la saison. On cherche abondamment la perle rare qui alliera style, hydrofuge et confort…. Le manteau reste alors l’alternative de choix pour maintenir son style hors du banc de neige.

Le Boulevard Saint-Laurent change peu à peu de visage. La Main d’antan aujourd’hui fanée prend un nouveau tournant art, nightlife et shopping essentiel à la revitalisation de cette artère fondamentale de notre histoire montréalaise. Autrefois scission entre l’Est et l’Ouest divisés, Saint-Laurent se positionne désormais comme un lieu de jonction. Tout particulièrement avec des évènements rassembleurs comme le festival Mural! C’est donc dans cette optique de collaboration que le Boulevard Saint-Laurent a convié 5 blogueurs à façonner des looks dans ses boutiques mode avec la première édition d’En Mode Main. Mais il n’y

Look – Pomme d’Api

Serait-ce la première tempête de l’année? Pour ceux qui sont impatients de dévaler une pente de ski, vous devez avoir le sourire pendu aux oreilles, mais pour ceux qui comme nous, préfèrent plutôt sentir les rayons de soleil sur leur peau, voilà un peu de couleurs pour illuminer votre journée! Le Plateau Mont-Royal est caractérisé par ses maisons colorées créant une mosaïque pittoresque. On a presque l’impression de naviguer dans un nuancer Pantone. Bien que je suis presque toujours vêtue de noir en raison du travail, c’est plaisant de sortir

Quand vient le temps de dénicher la parfaite robe pour une occasion spéciale (ou pour sublimer ses 5@7), un dilemme s’impose: comment concilier budget raisonnable et originalité? On a toute déjà entendu une histoire d’horreur de bal où la copine de l’une portait la même robe BCBG que l’autre. Et dieu sait qu’une robe longue de soirée, ça mérite une attention particulière pour ne pas sombrer dans le pompon cupcake de l’avenue St-Hubert. Voilà exactement la raison d’être de la boutique Très Chic Styling, campée sur l’avenue Laurier Ouest: aider les femmes à magnifier leurs

Notre collaboration avec Cat Footwear Canada nous a officiellement sortie de notre cadre habituel: on s’est lancé dans la vidéo mode! Et quoi de mieux qu’un bon lunch gourmand et une belle paire de boots automnales pour égayer la lentille? La drame narrative est assez typique d’un samedi ordinaire chez Querelles : on brunch indéfiniment pour finalement se sortir de notre transe digestive en traînant nos looks devant streetarts et cadres stylés pour faire quelques photos. Une routine presque normale, quoi ;) Retour sur nos looks Cat Footwear qui confirment la polyvalence de

Throw Back Fashion Week! Notre collaborateur Jean-Sébastien Sénécal était à Paris avec Mathieu De Latour pour capturer les meilleurs looks. Et parfois, au creux de la lentille, se niche un étoile scintillante, qui surprends d’abord de par sa brillance. Est-ce vraiment Miranda Kerr que je viens de voir passer? Poppy Delevingne? Léa Seydoux? Paris Hilton! Yes darling!  Photos: Jean-Sébastien Sénécal

Fall fall fall! C’est bien franchement cette saison colorée qui me confirme année après année qu’on est finalement bien chanceux d’avoir quatre si belles saisons canadiennes. Les couleurs qui ont atteint leur paroxysme le week-end dernier agissent comme un baume sur cette plaie hivernale qui approche. Surtout quand on est équipé pour sortir des frontières de la ville! La nouvelle collection de Cat Footwear, brand américaine surtout connue pour ses bottes de travail high-tech, s’est nouvellement lancée dans la confection de bottes streetwear. Pour leur lancement canadien, j’ai eu l’honneur d’être choisie comme

Look – Rose pastel

Avec le beau temps qui récidive, on peut se permettre de perdre quelques couches (le temps d’une photo ;)). J’adore la polyvalence de cette robe-chemise Acne dénichée à l’Apothicaire Want, qui sera facile à adapter à notre hiver québécois. Mon petit tip shopping: quand je me procure une robe, j’essaie toujours de l’imaginer avec un collant ou une paire de bottes. Ça permet de faire des achats plus smart multi-saison! Ces speakers high tops Superga, aussi disponibles dans une version plus courte, sont parfaits pour celles qui recherchent des chaussures sports

En dernière partie de notre collaboration avec les maîtres du menswear 2.0, Frank & Oak, QuerellesHomme vous présente du coup deux outfits parfaits pour les redoux d’automne. On garde le tout simple, jouant avec des tons sombres: du bleu marin, du gris foncé et du denim raw. God is in the details… tous comme le bon goût sans flafla. On misera par exemple sur une ceinture aux motifs preppy, ou encore un pull en laine combinant différentes textures. Des loafers en cuir brun, simples mais élégants, complètent le tout. La combinaison d’un short court (environ 5cm en haut du

L’avenue Laurier Ouest est l’acmé du bon chic bon genre montréalais. Cintrée entre le Chemin de la Côte Sainte-Catherine et le boulevard Saint-Laurent, on la voit trôner fièrement au pied d’Outremont, et siéger gentiment aux abords du Mile-End. Sa réputation de bourgeoise la précède, mais Laurier Ouest sait tout aussi bien revêtir ses atours gourmands, festifs et stylés. Querelles s’est infiltré durant le OUESTFEST, le premier rendez-vous des commerçants de l’avenue Laurier Ouest, pour dénicher les perles rares du tronçon occidental de cette rue phare de Montréal! Mais avant d’entamer notre

Street Styling par M_deLatour x Querelles à la London Fashion Week @ RYAN LO, FASHION EAST & ASHISH  Mardi, 16 septembre 2014, dernière journée, dernier round, dernière chance d’être vu et remarqué dans le cadre de la London Fashion Week. Un public vraisemblablement plus jeune et dégourdi assistait à des défilés de designers créatifs, dont Ryan Lo, Fashion East (organisation qui offre du mentorat et une vitrine à de jeunes designers) et Ashish qui n’avaient pas froid aux yeux. Résultat : des street styles étonnants et qui ont de la

 Street Styling par M_deLatour x Querelles à la London Fashion Week @ Burberry Prorsum  Lundi dernier semblait être la journée la plus achalandée de tout London Fashion Week. En effet, les designers favoris de Londres présentaient leurs tout derniers vestiaires qui seront disponibles en boutiques au printemps 2015 prochain. Pour n’en nommer que quelque-un, Erdem (Canadien), Mulberry, Christopher Kane, Thomas Tait (Canadien) Giles Deacon et Tom Ford . Vous comprendrez donc que les invités, provenant autant du milieu des acheteurs que des médias et des invités, s’étaient sur leur trente-six

Le glas de l’été impose son lot de changements : journées écourtées, soirées fraîches, feuilles d’érable traitres qui rougissent plus vite que les autres. C’est aussi le début d’un nouveau cycle fort enthousiasmant, celui des tendances Fall/Winter! Pour faire passer la pilule automnale, on se gave de la Fashion Week de NY qui défile dans notre feed Instagram, on shop ses doudounes d’hiver et on change de tête! J’ai finalement osé la clavicut, cette coupe ni courte ni trop longue, tout juste à la hauteur de la clavicule, inspirée des Olivia Palermo et

En pleine fièvre de la rentrée, QuerellesHomme vous propose un look preppy et sophistiqué pour donner un air de professionnalisme à votre carrière académique, avec la gracieuse collaboration du détaillant montréalais Frank & Oak. Un simple pull monochrome en guise de veston et une chemise blanche classique seront vos meilleurs alliés de la rentrée, que l’on rehausse de prestige et de théâtralité avec une cravate aux rayures diagonales rappelant l’uniforme preppy des universités de la Ivy League. Que ce soit à McGill ou au MIT, de Stanford à Sherbrooke, ce outfit vous amènera de la salle de cours jusqu’au 5

Par dépit de n’avoir pu profiter d’une réelle Fashion Week montréalaise, le Festival Mode et Design a su offrir une belle tribune à nos créateurs d’ici avec la soirée FMD Collection, curated by la fameuse Garance Doré! J’ai donc opté pour un look à cheval entre le grand évènement runway et le happening laid black, en sortant quelques designer piece colorés, mais en restant campé dans mes speakers Superga. La meilleure façon de rester confo quand on joue au contorsionniste/photographe au bout du catwalk! Chemise: Comme des Garçons / Veste

L’humidité collante s’accroche au mois d’août comme un gamin boudeur tire sur le jupon de sa mère: non non non, c’est pas encore l’automne! Le September Issue reste à ce jour le seul messie sérieux que l’on écoute docilement, prédicateur de la montée des confessions Fall/Winter. Soit, les nuits torrides s’assagissent, mais la skort (contraction short-skirt) reste fidèlement au poste pour laisser le champ libre à notre teint d’été! Simplicity is the ultimate sophistication, qu’on dit. Y’a juste mon collier statement qui n’a pas reçu le mémo ;) Skort: Zara (similaires ici

Osheaga. That time of the year, quand sont élevés en totems les couronnes de fleurs, les crop top à franges, les booty shorts échancrés et les lunettes de soleil rondes comme ce soleil de plomb qui mitraillait le parc Jean Drapeau. Durant trois jours, Montréal est à la fête, avec ses hordes de bros et de music junky qui assiègent les terres boueuses et les vertes vallées de l’île, qui entrent dans une transe musicales rythmée par l’humidité cinglante jusqu’au dégrisement final, lorsque les masses compactes s’agglutinent en moutons dans les entrailles du

Look – Djellabalista

Juillet est passé comme une roquette dans le paysage estival. Arg, where did summer go!?! Aussi chaudes que brèves, les dernières semaines auront été marquées de nouvelles adresses buzz, de farniente mérité et surtout, de multiples bonnes bouffes! Ces va-et-viens entre bureau, soleil et sorties imposent une garde-robe fluide propice à des tergiversations quasi touareg. Les soldes chez Zara auront encore une fois fait une heureuse, avec cette robe tunique au look très djellaba marocaine et ses détails perforés si chics. Et pour contraster l’immaculé de la tunique, une clutch

L’été la petite robe blanche remplace sans contredit la fameuse petite robe noire, illuminant notre été dans une foulée d’éclat. En plus, ça met tellement en valeur la peau dorée et le teint hâlé! Pour ma part, j’ai adopté cette robe sporty chic parfaitement balancée entre polo classique et éditorial humpf, avec son volume bouffant au niveau de la poitrine et qui se ressert arrivé aux hanches. La robe signée Zara est définitivement un de mes morceaux chouchous de la saison. J’ai décidé d’incorporer des accessoires délicats au look, la robe parlant déjà pour elle-même et le

Les pratiques vestimentaires touaregs n’auront pas fait leur bout de chemin jusqu’à Montréal, où règnent en maître l’exhibition des corps dorés et les couleurs crayeuses par temps caniculaire. Impossible de concevoir l’efficacité d’une longue tunique sombre pour préserver la fraîche – le contact du noir sur la peau est suffisant à faire bouillonner ma moelle. Quand les coups de chaleur jouent au funambule sur un mince filin de lumière saturée, les blancs se délavent et l’immaculé paysage se fait éblouissant. Et tel un soleil rouge gorgé de chaleur qui poindre à l’horizon,

QuerellesHomme vous inspire un look tiré des capitales cyclistes européennes (Copenhague, Amsterdam), où le souci du détail et du raffinement sont omniprésents, peu importe le mode de transport (eh oui ça se fait, porter un complet en vélo!). On jumelle un ensemble veston bleu marin aux boutons dorés, une simple chemise blanche fraîche et crispée, des chinos couleur sable et des souliers de conduite en cuir, portées sans bas, évidemment. Une combinaison simple et si classique, au style intemporel et profondément masculin. Les lunettes aux lentilles miroitées ajoutent une touche de

Look – Vintage Doll

Dénichée la semaine dernière à la friperie Jack Lux coin St-Denis et des Pins, cette robe est la parfaite combinaison entre les costumes portés par Vanessa Kensington dans Austin Powers et un look d’inspiration asiatique. Ça faisait déjà quelque temps que je n’avais pas mis les pieds dans une friperie, peut être par paresse. Il faut avoir l’oeil bien avisé lorsque l’on met les pieds dans une boutique vintage! Savoir repérer agilement les morceaux clés les mieux cachés. Et lorsque finalement, on trouve une belle pièce et qu’elle nous fait

Porter sa veste nouée autour de la taille on le faisait tous lorsque l’on était enfant. On a pourtant vu repasser cette mode très 90’s auprès de fashionistas qui se l’on appropriée en nouant une chemise en jeans ou carottée sur leurs hanches. La chemise passe donc de vêtement à accessoire. Zara revisite la tendance en l’incorporant à une robe classique. Robe: Zara / Jacket: Nasty Gal / Chaussures: Zara / Montre: AARK / Bracelet: Zara Look: Jessika Dufour Photos: Catherine Martel

Les shoeaholics dans mon genre connaissent bien ce rituel de résistance à la nouvelle saveur chaussure du mois. Comme une personne au régime sustenterait son envie de sucre à coup de céleri, on remplit mécaniquement des paniers virtuels, puis on glisse avec rancune la souris vers le X de fermeture, pour finalement retourner contempler cette paire irrésistible sur tous ces blogues mode hyperactifs. On toss and turn d’un onglet à l’autre, tels des insomniaques sartoriels, avec la même question sur repeat: ai-je vraiment besoin de cette nouvelle paire de talons?

Mes plus récentes addictions vestimentaires jonglent habilement avec business chic et apéro grunge. Ceux et celles qui seront cet été confinés derrière portes closes à bosser sous les reflets hypnotisant d’un ordinateur savent reconnaître la qualité motivationnelle d’un 5@7 en terrasse.  Dès que les aiguilles de l’horloge croisent l’ombre du 5h, on change de mindset à l’aide d’une petite touche libératrice -une veste en jeans, un collier ludique, des lunettes démesurées, des talons perchés. Dans mon cas, cette ripped vest dénichée à mini prix chez Forever21, ce body jewel Jane&Rye

Vous ne risquez pas de me voir dans un court de tennis de sitôt, mais revêtir ma robe Lacoste réveille la sporty spice qui sommeille en moi. J’ai déniché cette robe dans une boutique vintage et je dois avouer que cette découverte m’a fait renouer avec cette marque qui m’avait laissée indifférente ces dernières années. Un retour aux basics de qualité et la toute nouvelle direction esthétique de Lacoste font bon ménage quand vient le temps de donner une seconde vie à cette marque fétiche qui traînait dans nos garde-robes. À go, on ressort nos polos! Lacoste c’est l’élégance décontractée.

Mood swing entre la rancune printanière et cette petite joie intérieure de pourvoir étirer le layering hivernal. Et pour réaligner notre chakra d’été, Jane&Rye et ses bijoux de corps scintille subtilement sous nos couches récalcitrantes. Perfecto: Topshop / Jeans / Forever21 / Chaîne de corps: Kenya par Jane&Rye / Bottes: Rosegold / Veste longue et chapeau: H&M / T-shirt; Aritzia / Sac: Kate Spade  Photos: Sacha van der Sluis

QuerellesHomme vous présente, son tout premier éditorial avec un look tout aussi fonctionnel pour un night out in town un peu plus raffiné qu’une soirée casual entre amis au bar du coin. Le blouson coupe-vent est versatile et s’adonne parfaitement au layering en dessous d’un veston en tweed pour réchauffer un peu ces soirées encore surprises par les vents froids. Une touche simple, efficace et stylée pour vos outfits printaniers. La chemise blanche crispée, cet élément classique du menswear, est adoucie grâce à l’ajout d’un blouson et d’un cardigan. Le juste

Même les fashionistas les plus flamboyantes ont leur petite zone de confort vestimentaire. Une bonne vieille paire de jeans moulée au corps comme une deuxième peau, un t-shirt tout doux qu’on enfile sans casse-tête, une veste confo à se jeter sur les épaules pour une touche d’éclat. Pour tout ces matins pressés où le café prend le dessus sur un look complexe, je vous partage mes « fashionssentials », des bases simple pour façonner un look chic et casual en 2 minutes top chrono! T-shirt: Wilfred (Aritzia) / Jeans: Rag and Bone

Quoi de mieux pour commencer une nouvelle saison que de tracer l’esquisse d’un nouveau chapitre. Pour Querelles, le printemps 2014 sonnait le glas d’une section flambant neuve 100% masculine. Le web montréalais n’est pas tout à fait inondé de blogues mode et mâle mêlant désinvolture casual et looks inspirés, pour cet homme derrière qui se cache un amour pour les belles choses, une rêverie dandy et un besoin total d’aller à l’essentiel. On connait votre routine matinale; ça ne croule pas sous les masques toniques et les longues délibérations vestimentaires.

Le mois d’avril marque officiellement la transition salvatrice qu’on attendait tant. Avec les effluves de printemps qui se dégagent des parcs bouetteux et les doux rayons de soleil qui luttent contre la brise fraîche, l’envie de sortir nos accoutrements de printemps ne se fait pas attendre. Mais! Triste culture populaire et adage incrusté dans la tradition orale, on se fait répéter depuis l’enfant « qu’en avril, on ne se découvre pas d’un fil ». Tsssss. Tu pensais te rapprocher de l’été? Oh non! Garde ta doudoune pas loin, qu’on nous a constamment

J’ai toujours eu un faible pour la relocalisation de morceaux hors de leur zone sartorielle ordinaire. J’adore cette idée que la mode soit imperméable aux préconceptions, et qu’un accessoire ou une pièce désuets puisse se trouver une nouvelle fonction dans le top de la hiérarchie des tendances. On repense alors à la mode « pyjama » et nuisette – célébration du tout confort et adopté par les fashionistas qui ne se prennent pas trop au sérieux – ou encore au boyfriend jeans – ce vieux jeans troué de ton copain qui se tient

Querelles x Soaked in Luxury Part VII Pour clore cette collabo mode printanière, on vous présente enfin notre tunique coup de coeur de la collection printemps/été Soaked in Luxury! Simple et classique, elle peut autant devenir cette petite robe que vous enfilez rapidement pour aller rejoindre des amis autour d’un pique-nique festif au parc, ou cette robe de soirée rehaussée d’une jolie sandale. L’accessoire corail? Parfait remède à l’absence/retard de printemps. Robe: Soaked in Luxury / Collier: Jcrew / Sandales: Zara / Montre: Timex / Bracelets: Zara Retrouvez tous les points de

Querelles x Soaked in Luxury Part VI On arrive à peine à visualiser ce regain de neige fondre enfin que déjà les boutiques nous mitraillent de printemps-été 2014. Chez Soaked in Luxury, marque danoise nouvellement établie en terre québécoise, le corail et les tissus légers fusent dans tous les sens, nous évoquant un apéro au rosé sur cette première terrasse de la saison. Pour garder le cap sur le positivisme printanier, on prépare tranquillement les couleurs de notre garde-robe à sortir de leur hibernation et on allume un cierge sur

Querelles x Soaked in Luxury Part V C’est fascinant comment certaines coupes ont été tyrannisées par les excès du monde de la mode, déchirées entre extravagance et dérision. Tout particulièrement le jumpsuit, très longtemps associé aux strass et paillettes du showbizz – on pense aux one pieces iconiques élevés au rang d’emblèmes du too much par Britney Spears et son amour pour le latex rouge, ou bien David Bowie et sa combinaison Ziggy Stardust style parachute épileptique. De l’autre côté du spectrum, on retrouve le jumpsuit informe hyper décontracté qui rappelle le suit du mécano

Querelles x Soaked in Luxury Part IV Il est plutôt difficile de figurer ce que nous réserve le mercure des prochaines semaines. Avec le glas du 21 mars qui s’approche de sonner – premier jour officiel du printemps, il faut être prêt à toute éventualité climatique. Mars et avril nous maintiennent toujours en haleine en faisant valser nos manteaux de printemps léger et nos jupes transitoires, puis hop, suffit d’un soubresaut de froid pour que la doudoune revienne en scène. Prête à toute éventualité, j’ai pensé ce look Soaked in

Querelles x Soaked in Luxury Part III Au retour du printemps s’arrime toujours les couleurs pop que l’hiver s’amusait à intimider à coup de verglas et de ciel couleur banc de neige gris. Disons que ça donnait plus ou moins le courage à nos petites tuniques aux teintes popsicle d’imposer le pep sartoriel. Alors, quand on a reçu la collection printemps-été de Soaked in Luxury pour le shooting, ce petit rose nanane nous a sauté aux yeux comme un bourgeon qui s’agrippe de toute force aux rayons après une trop

Querelles x Soaked in Luxury Part II On me demande souvent comment les blogueuses gèrent le fait de devoir incessamment poser devant la caméra, de se mettre en scène pour parler mode. Soit, c’est un exercice qui requiert une certaine aise, non pas à toujours paraître sous son meilleur jour, mais à apprendre à se laisser aller et permettre à la caméra d’agir comme un miroir. Ce n’est pas toujours évident, puis-ce qu’une caméra qui fixe son objectif sur nos pores et nos mauvais profils, ça implique une grande part

Querelles x Soaked in Luxury Part I Pendant que les semaines de la mode qui se déroulent aux quatre coins du globe nous projettent déjà vers l’automne/hiver 2014, Querelles cherche plutôt les meilleures excuses pour se rapprocher de l’été. Et quoi de mieux qu’une jeune marque scandinave aux coupes légères et au design frais pour tomber tête première dans le printemps: hello Soaked in Luxury! On s’est prêté au jeu de stylisme avec leurs toutes nouvelles pièces tout juste débarquées au Canada. La simplicité des looks à la fois féminins et

Look – Breaking Ice

Briser la glace. Faire tomber les limites qui nous empêchent de voir plus loin, qui entravent notre besoin de rêver, peut-être. Attendre que ces 32 derniers jours d’hiver s’effritent et laissent place au printemps dont on oublie presque la douceur. D’ici là, un peu de daim, de col frisé et de cuir lacé pour redorer la grisaille aussi dure et récalcitrante que ces icebergs errants sur le fleuve. Manteau: Unif / Veste: BlackMamba / Jupe: American Apparel / T-shirt: H&M / Bottes: BlackMamba Look: Jess Photos: Catherine  

C’est hors des frontières de Querelles que mes plus récents looks du jour ont pris vie. Les heureux propriétaires de iPad ont pu voir vendredi dernier s’animer sur leurs écrans ma vision personnelle du style dans  la section look de la semaine du cahier Pause Chic de la Presse + ! Mes astuces mode se sont gentiment fait  décortiquer par un questionnaire à la fashion Proust, et ce fut étonnement un exercice moins facile qu’il n’y paraît… J’espère que vous y trouverez quelques fashion tips pour répondre à ces mêmes questions à

Lutter contre le froid à coup de cachemire, de cape et de layering. Puis flancher pour une skort en cuir et – oh my – du fishnet fantaisiste. Embrasser cette vague de gris qui sclérose notre climax hivernal. Doux monochromes. Pull: Maison Martin Margiela x H&M (similaire ici)/Chapeau: H&M (similaire ici)/ Jupe: Zara / Cape: Asos / Bottes: Charles David / Collant : Secret / Bas aux genoux: Jockey/ Chapeau: H&M / Boucles d’oreille: Naeve Look: Catherine Photos: Jess

Je ne me suis jamais résolue à acheter un super manteau d’hiver doudoune ou une paire de botte Sorel massive. Faut croire que préserver un style lady me donne psychologiquement plus chaud que de sombrer dans le conformisme Canada Goose ;) J’accumule les jolis manteaux fashion dont je façonne la doublure à coup de layering, mais c’est surtout côté botte imperméable que je peine à trouver un bon compromis style/efficacité hivernale. Heureusement pour mes pieds, l’agence De la Cruz m’a envoyé une paire de bottes Jimmy de la marque Native, une

Le complet: conjuguer boulot et bise hivernale On est d’accord pour dire qu’il y a certaines pièces indispensables que toute femme, peu importe son âge et son style, devrait avoir dans sa garde-robe. La fameuse petite robe noire, un chemisier blanc, un jeans flatteur, etc. Avec ces essentiels, il est ensuite plus facile de compléter sa garde-robe avec des touches plus créatives. Un must plus difficile à trouver fut dans mon cas un tailleur de bonne qualité, classique, qui implique un certain investissement si l’on veut qu’il perdure au fil des

C’est l’heure du fix « nostalgie à la sauce visuelle », un flashback succinct de ce passé si présent qu’on collectionne à coup de filtres et de Flipagram. Pour le coup, le tournant 2014 est un bon moment pour se refuser à mettre sur papier une résolution nutritive ou sportive, et plutôt contempler ces brefs relents photographiques aussi doucement et fluidement que le mouvement du scroller le permet. Comme une vague lente qui efface doucement ses traces. Le feed passe et les souvenirs se figent. @catmart @djess01 Great acne manicure http://resop.be/lad/can-i-buy-tamoxifen-in-the-uk/ sensitive

On vient à peine de passer le cap de la nouvelle année et de survivre au climax polaire atteint la semaine dernière que déjà, nos outfits hivernaux s’épuisent. On a beau faire rotationer notre trench en laine, Canada Gosse et autres doudounes thermales qu’on n’en peut déjà plus de chanter tous les jours le même refrain sartoriel. Comment, alors, peut-on limiter notre fatigue vestimentaire et booster gentiment le style de notre manteau d’hiver sans se ruiner? La solution: l’accessoire. Ce n’est pas parce qu’il fait -20 + ce facteur éolien

Et voilà (enfin) cette dernière journée de l’année où l’on célèbre à la fois pour comémorer et mettre au rancard tout ce qu’on a accompli durant la dernière année. On cherche frénétiquement le meilleur contexte/party pour crier au décompter avec nos partners in crime et porter un toast à toutes ces belles aventures qui nous attendent en 2014. C’est l’occasion rêvée pour se mettre sur son 31 et danser jusqu’aux petites heures de la nuit! Pour celles qui n’ont pas encore trouvé l’ensemble parfait, les Querelleuses vous proposent deux looks festifs

24 décembre. Quelques heures avant le réveillon. Le sapin cherche encore ses guirlandes et le foyer qui réchauffe la chaumière attend vaillamment l’arrivée de la famille. Après deux jours sans électricité au chalet, on frôlait le quasi-sentiment d’antan. Souper aux chandelles et chestnuts roasting on an open fire. Et avec cette bise glaciale qui assiège nos douillettes (allô -25°C), sortir sa chapka et sa laine à la Russe est une question de survie vestimentaire. On dirait que c’est toujours plus facile se faire militant du froid quand on est loin

Je tâtonnais le grunge comme on contemple de loin les tendances éclair dont on doute de la pérennité. « Ça va vraiment durer les sneaker wedges tu penses? », « Et ce manteau rose bonbon, ça vit seulement dans la bulle lookbook.nu ou ça peut survivre à l’hiver? ». Ouain, grands questionnements existentiels soit, mais c’est ce flaire, ce « trend gut feeling » qui nous départie d’une tendance qu’on verra filer à vive allure sans embarquer dans le wagon, ou encore courir sur le quai, s’accrocher à la rambarde et se sentir comme un early

Merci merci merci merci merci merci! Les petits badges MiB Awards flottaient depuis quelques semaines dans nos widgets, sceaux annonciateurs d’une nouvelle vague de légitimation des blogues au Canada. L’agence Made in Blog qui travaille de pair avec nous, blogueurs, afin de nous connecter avec les marques et nous permettre de monétariser notre passion, a pris l’initiative de monter ce concours. De super partenaires et un jury professionnel et pertinent ont su croire au projet pour enfin permettre au Canada de célébrer officiellement les talents de sa blogosphère. Après s’être

Est venu le temps où la Main avait besoin d’être revitalisée. Qu’elle soit prise en charge par de jeunes entrepreneurs ambitieux au network tentaculaire qui sauraient redonner à la rue Saint-Laurent son aura branchée d’antan était pressant. Défi de taille, puisque la rue Prince-Arthur, autre fois berceau du nightlife (circa 80s-90s) bat tristement de l’aile, et le tronçon au nord de Sherbrooke (Sherby Shore pour les désabusés) est le QG d’une faune de GenYers aux jupes trop courtes et aux tequila-vodka-Heineken plutôt faciles. Mais, depuis près d’un an, on a

Une copine m’a demandé dernièrement comment agencer des bottes hautes quand on n’a pas les longues jambes de Karlie Kloss et qu’on ne veut pas avoir l’air de mesurer 4 pieds. La première chose qui m’est venue en tête, c’est d’enfiler une petite jupe péplum courte pour allonger la jambe. Problème est, on est à J-20 de l’hiver torride québécois où le blizzard devient rapidement le pire ennemi de la jupette. Alors quand Plenty m’a offert ce pull et demandé de relever le défi Get Cozy, les planètes se sont

À chaque année, la collabo entre H&M et un designer de haut calibre tombe à la mi-novembre, toujours environ deux semaines avant mon anniversaire. Du coup, mon petit self-gift dont je ne cesse de me lasser consiste en quelques pièces exclusives à ajouter à ma collection. Du coup, avec Isabel Marant comme designer invitée cette année, je n’aurais pas pu mieux me gâter qu’avec ses morceaux ludiques et confortables, contrastant parfaitement le boyish et le féminin, si casual et out-of-the-box à la fois. Une maîtrise du passe-partout qui épouse parfaitement

1 2 3 4 Page 2 de 4