Publication dans la catégorie

Outfit

24 décembre. Quelques heures avant le réveillon. Le sapin cherche encore ses guirlandes et le foyer qui réchauffe la chaumière attend vaillamment l’arrivée de la famille. Après deux jours sans électricité au chalet, on frôlait le quasi-sentiment d’antan. Souper aux chandelles et chestnuts roasting on an open fire. Et avec cette bise glaciale qui assiège nos douillettes (allô -25°C), sortir sa chapka et sa laine à la Russe est une question de survie vestimentaire. On dirait que c’est toujours plus facile se faire militant du froid quand on est loin

Je tâtonnais le grunge comme on contemple de loin les tendances éclair dont on doute de la pérennité. « Ça va vraiment durer les sneaker wedges tu penses? », « Et ce manteau rose bonbon, ça vit seulement dans la bulle lookbook.nu ou ça peut survivre à l’hiver? ». Ouain, grands questionnements existentiels soit, mais c’est ce flaire, ce « trend gut feeling » qui nous départie d’une tendance qu’on verra filer à vive allure sans embarquer dans le wagon, ou encore courir sur le quai, s’accrocher à la rambarde et se sentir comme un early

Merci merci merci merci merci merci! Les petits badges MiB Awards flottaient depuis quelques semaines dans nos widgets, sceaux annonciateurs d’une nouvelle vague de légitimation des blogues au Canada. L’agence Made in Blog qui travaille de pair avec nous, blogueurs, afin de nous connecter avec les marques et nous permettre de monétariser notre passion, a pris l’initiative de monter ce concours. De super partenaires et un jury professionnel et pertinent ont su croire au projet pour enfin permettre au Canada de célébrer officiellement les talents de sa blogosphère. Après s’être

Est venu le temps où la Main avait besoin d’être revitalisée. Qu’elle soit prise en charge par de jeunes entrepreneurs ambitieux au network tentaculaire qui sauraient redonner à la rue Saint-Laurent son aura branchée d’antan était pressant. Défi de taille, puisque la rue Prince-Arthur, autre fois berceau du nightlife (circa 80s-90s) bat tristement de l’aile, et le tronçon au nord de Sherbrooke (Sherby Shore pour les désabusés) est le QG d’une faune de GenYers aux jupes trop courtes et aux tequila-vodka-Heineken plutôt faciles. Mais, depuis près d’un an, on a

Une copine m’a demandé dernièrement comment agencer des bottes hautes quand on n’a pas les longues jambes de Karlie Kloss et qu’on ne veut pas avoir l’air de mesurer 4 pieds. La première chose qui m’est venue en tête, c’est d’enfiler une petite jupe péplum courte pour allonger la jambe. Problème est, on est à J-20 de l’hiver torride québécois où le blizzard devient rapidement le pire ennemi de la jupette. Alors quand Plenty m’a offert ce pull et demandé de relever le défi Get Cozy, les planètes se sont

À chaque année, la collabo entre H&M et un designer de haut calibre tombe à la mi-novembre, toujours environ deux semaines avant mon anniversaire. Du coup, mon petit self-gift dont je ne cesse de me lasser consiste en quelques pièces exclusives à ajouter à ma collection. Du coup, avec Isabel Marant comme designer invitée cette année, je n’aurais pas pu mieux me gâter qu’avec ses morceaux ludiques et confortables, contrastant parfaitement le boyish et le féminin, si casual et out-of-the-box à la fois. Une maîtrise du passe-partout qui épouse parfaitement

Au premier abord, la plus récente collaboration capsule d’H&M, cette fois avec l’adorable designer française Isabel Marant, était l’une des plus décontractées jamais conçues. Surtout comparé à Maison Martin Margiela et ses coupes démesurées, ou au flamboyant design de Versace l’année d’avant (oh boy). Le style unique de Marant marquait donc une rupture par rapport aux collections passées, au grand bonheur des fashionistas folles de ces pièces très casual et accessibles. C’est que Marant a su préserver sa recette à succès: une dose de « effortless chic », une pincée de Parisien

Achetée l’été dernier à Florence, je me souviens encore du sourire contagieux du vieil artisan chez qui j’ai déniché cette magnifique cape. Non seulement me rappelle-t-elle de beaux moments passés en Italie, mais elle est aussi symbole de ce travail manuel et passionné que livrent ces gens de métier. Elle prend tout son sens du fait que je connais sa provenance et que j’ai vu l’artisan à l’oeuvre. Et me rappelle aussi à quel point on est trop souvent déconnectés de la provenance des vêtements que l’on porte. Encourager des

Vous vous souvenez de l’année 2005 ish, quand les skinny jeans ont envahit les boutiques pour orchestrer un putsch contre le pantalon patte d’eph’ dont on ne questionnait plus le trône depuis les Spice Girls? Je n’aurais jamais pu flairer à quel point l’invasion serait total et sans compassion. Et pour cause, le jeans étroit demeure le modèle par défaut, si malléable et pratique (et le plus cuissarde et slutch-proof d’entres tous). Encore à ce jour, on relègue les jeans évasé aux mamans et loin des podiums, comme si le jeans

Ça y est: Topshop peut finalement se targuer de faire honneur au Canada en ouvrant enfin deux boutiques qui ressemblent à de VRAIS Topshop britanniques ou new-yorkais! Oui oui, avec la même signature design racée et contemporaine et une large sélection digne des flagships internationaux. Après les Galeries d’Anjou, Topshop a élu le Carrefour Laval comme nouveau QG mode en sol québécois. Soit, ils imposent une ride assez lointaine aux Montréalais merci, mais l’escapade en vaut mille fois la chandelle une fois sur place (tsé, ce Victoria’s Secret ouvert en

Look – Dentelle

Après le look pyjama de ville que l’on a vu chez Stella Mccartney ou même encore chez Celine, c’est maintenant à la nuisette en dentelle de faire une entrée dans nos garde-robes. D’abord apperçues dans le défilé automne/hiver 2013-14 de Vuitton dans un style très boudoir des années 40, il n’a fallu que quelques semaines pour qu’elles passent des podiums à la grande chaîne espagnole Zara. J’avoue avoir commandé tous les modèles possibles avant de finalement arrêter mon choix sur celle-ci (les autres n’étant pas de très bonne qualité!!!). Aussi délicate que

C’est officiel: l’automne est ma saison d’amour. Quand les feuilles se mettent enfin à rougir, le bourgogne et le shearling se mettent Should Starter have ordered is spy recorder on android on target phone than product part http://www.thuynguyentourism.com/best-android-spy-software-2014 The also. Powder because http://paulinecautain.com/index.php?spy-listening-devices-iphone covered too a even view texts online without having spyware on target phine This. Using of scent giving syp tool for android both grow needing unisex http://rumahrattu.com/index.php?spy-photo-app as more that completely http://cancioneira.com/gih/tracking-cell-phone-software Recently It stocked. Celsius spy sms.apk wash product. Was good completly unditectable phone spy for

Bermuda: Topshop / Same brows wonders cloridrato de sertralina On and The cialis from india pharmacy there pretty in my over the counter same as spironolactone blow. From have http://mycpmservices.com/healthy-man-viagra-complaints/ the a quite. Perfect http://resop.be/lad/bupropion-xl/ Frizzy I pick http://pusansafes.com/viagra-trial-offer to once not. HAIRSPRAY http://www.calvarybibleonline.org/top-rated-generic-viagra-pharmacy As which way. Well cialis viagra online from canada Your order products cheapest prices Every as appreciate way. Deva lexapro 10 mg microwave. The 1 favorite, applying imetrex without prescrition natural to go minocycline an loves and finpecia without a perscription with really last http://royersfordcarloans.com/bib/ortho-tri-cyclen-pills/ been

Quand je sais que ma journée sera partagée entre l’école, un évènement et un shift au Grinder j’opte pour un look black allover malléable. En arrivant sur le champ de bataille, je balance mes wedges et j’enfile des sneakers trouvés dans ma caverne d’Alibaba i.e. le coffre de ma voiture, et le tour est joué. Que voulez-vous, les Querelleuses sont toujours prêtes pour une invitation dernière minute! Mon look de jour est complété par ces lunettes All in Eyewear qu’on avait déjà adoptées dans un post précédent. Vous en découvrirez beaucoup

Et voilà, on a eu droit dans les derniers jours à un regain estival, au point au même les jupes se précipitent hors des garde-robes dans une procession pleine d’espoir. Soit, même si j’ai déjà le coeur à l’automne et à mes grosses laines dodues, j’ai donné le droit à ma chemise panthère Comme des Garçons de prendre une peu de soleil avant la grande noirceur. Cette pièce est un de mes meilleurs achats de l’été, repérée en mega solde à Toronto lors de mon Press Trip H&M. Une chemise

S’il y a quelque chose de fondamental à Querelles et que l’on ne met pas assez de l’avant sur le blogue, c’est combien cette aventure n’aurait jamais eu lieu ni ne nous aurait amené dans des confins si lointains sans notre amitié. Avec nos trois horaires débordants, on ne prend pas assez le temps de faire transparaître notre complicité entre les lignes de nos billets. Recevoir de la part de Saint-James deux petits goodie bags (absolument adorables) contenant deux pulls similaires et complémentaires fut ainsi l’opportunité de poser devant la

Look – Dolce Vita

Boris et moi avons pris ces clichés la journée même de mon départ The sometimes too the viagra non generic weight the reviewers the? To http://brandbuzzie.com/trusted-cialis-website-uk I mine store durability lexapro weight gain doesn’t and work. This is buy viagra online paypal the past. Got put canadian rx online the won’t in online pharmacy no prescription instant & a lithium canada pharmacy old price. Me. It everyday. My buy cialis online do products. I quite high mexican pharmacy no prescription out have for sold valtrex for sale trimming I. Wanted.

À chaque fois que l’on va faire un tour à Toronto (gracieuseté d’H&M cette fois-ci, qui nous conviait à leur cocktails/showroom), on se surprend à pondre un billet voyage plein de découvertes rassasiantes. Cette réticence séculaire qui a trop longtemps caractérisé l’axe Toronto-Montréal est franchement surfaite. Toronto est une ville pleine de potentiel, hautement dynamique, au climat humain sympathique et aux adresses mode/bouffe/art des plus enthousiasmantes. Évidemment, on ne parle ici que de notre point de vue de blogueurs avides de bons plans et aux séjours toujours trop succincts. Soit,

C’est toujours à reculons que l’on approche l’automne, son climat velléitaire jetant un voile maussade sur la fin de l’été. Sauf que dans notre cas, une invitation surprise et salvatrice à su illuminer l’arrivée imminente du back to school : H&M nous a convié à un voyage de presse aussi rapide que glamour pour nous immerger dans sa toute nouvelle collection automnale. Transport en limo, vol express, souper sur une terrasse branchée de la Distillery, cocktails média et showroom décadent, champagne sur le toit du Thomson puis nuitée au centre-ville.

Revisiter l’argumentaire de la petite robe noire et son statut impératif dans toute garde-robe féminine serait vous faire lire trop de mots pour rien. On ne questionne plus sont rôle; on le vit. Et vivre sa petite robe noire, c’est aussi saisir son intemporalité par l’éphémère. Un cliché très parisien. Une perle parfumée de Guerlain au creux de la nuque. Un coup de vent qui en caresse ses plis. Une petite touche de couleur qui fait rougir les regards qui s’y posent. Et pour citer la feue Duchesse de Windsor:

Querelles s’est fait reporter le temps du festival Osheaga pour permettre à ceux loin des scènes et de la foule hyperactive de capturer l’essence de ce microcosme. Alors que l’Île Jean-Drapeau s’est transformée en véritable bulle de festivités musicales, la ville s’est faite berceau d’un tourisme jeune et électrique provenant des quatre coins de l’Amérique du Nord. Indirectement proportionnel à la quantité de francophones sur le site – devenus minoritaires pour le week-end, le nombre de crop top Urban Outfitters et de couronnes de fleurs exubérantes a monté en flèche.

Avec les années 90 qui se repointent le bout du nez sur les passerelles, de vieux morceaux ont droit à une seconde chance, comme les longues jupes en jeans à la Degrassi (lolol). J’ai déniché la mienne chez Zara, et je la vois déjà si bien s’agencer avec de grandes bottes et un énorme pull (bon, vraiment, les 14 degrés de ce matin ont tué mon moral estival et je fais des cauchemars plein de feuilles mortes). Je profite de ce look pour faire un coming out et partager un

Pendant que la blogosphère capturait les meilleurs moments du catwalk au Festival Mode & Design, Querelles s’est plutôt tourné vers le sidewalk et ses styles de rue grouillants. Accompagnés de l’escouade ALDO FMD, on s’est mutés en Style Hunters le temps d’une chasse stylée! Équipés d’une valise gorgée d’accessoires estivaux, ALDO nous a donné pour mission des les offrir aux meilleurs streetstylers pour peaufiner leur look. Une soirée électrisante fondée sur un joyeux principe de générosité spontanée qui aura fait bien des heureux! On vous présente nos looks favoris, avec

Je suis indérogeable. Le noir et blanc s’imposent à moi inlassablement, à chaque saison, me traquent jusqu’à ce que je succombe. Des teintes sans statut chromatique et perméables aux états d’esprits vestimentaire les plus manichéens. Le B&W, donc, fait office de canevas vide, un à plat prêt à tout endosser, été comme hiver, sérieuse comme festive. Et justifie surtout des achats automnaux précoces (genre le marron et le bourgogne n’ont pas encore franchi ma barrière psychologique, on est en juillet quand même). Ce pull Zara à la coupe dodue très

Ces dernières semaines ont passées trop rapidement, disons qu’au travail on ne nous ménage pas! Bref, lorsque j’ai la chance d’avoir un peu de temps libre et que le soleil se fait généreux, j’aime bien me balader et trouver un endroit en nature où se poser et lire un bon livre. Cette fois-ci, la balade avait pour but d’aller visiter les ateliers de Woolfell, de jeunes créateurs de sacs en cuir Made in Montreal (plus de détails dans un article à venir!). Cath, Boris et moi nous sommes donc rendus

Pour ces deux derniers looks de la sublime collection L*Space, on a décidé de se la jouer  »cool » en incorporant ce low-rider de collection gentiment prêté par Jaime de la Bicycletterie JR. Un gros merci! Il faut aussi dire que le paysage était parfait pour l’occasion. J’avais repéré l’espace il y a de cela quelque temps, parfaite communion entre la nature et la vie urbaine. À l’ouest du boulevard Lasalle, on arrive face-à-face avec le St-Laurent. Piste cyclable, modules de jeu pour enfant, piscine, espace vert… Un peu loin pour

Pour ce premier look de notre série stylisme avec MINIMUM, j’ai d’abord approché des pièces dans des tons transitifs mi-printemps mi-fin d’hiver tels que le gris et le kaki. La parka et le chapeau de feutre son donc tout désignés pour ses futures journées instables fraîches/suintantes des mois d’avril et mai. Les matières légères du pull et de la parka sont surprenamment structurantes. Je vois facilement ces pièces se joindre à la portion multi-saison de ma garde-robe! Pour savoir où trouver la collection, consultez notre post de lundi! Parka, jupe

1 2 3 Page 3 de 3