Publication dans la catégorie

Outfit

Achetée l’été dernier à Florence, je me souviens encore du sourire contagieux du vieil artisan chez qui j’ai déniché cette magnifique cape. Non seulement me rappelle-t-elle de beaux moments passés en Italie, mais elle est aussi symbole de ce travail manuel et passionné que livrent ces gens de métier. Elle prend tout son sens du fait que je connais sa provenance et que j’ai vu l’artisan à l’oeuvre. Et me rappelle aussi à quel point on est trop souvent déconnectés de la provenance des vêtements que l’on porte. Encourager des

Vous vous souvenez de l’année 2005 ish, quand les skinny jeans ont envahit les boutiques pour orchestrer un putsch contre le pantalon patte d’eph’ dont on ne questionnait plus le trône depuis les Spice Girls? Je n’aurais jamais pu flairer à quel point l’invasion serait total et sans compassion. Et pour cause, le jeans étroit demeure le modèle par défaut, si malléable et pratique (et le plus cuissarde et slutch-proof d’entres tous). Encore à ce jour, on relègue les jeans évasé aux mamans et loin des podiums, comme si le jeans

Ça y est: Topshop peut finalement se targuer de faire honneur au Canada en ouvrant enfin deux boutiques qui ressemblent à de VRAIS Topshop britanniques ou new-yorkais! Oui oui, avec la même signature design racée et contemporaine et une large sélection digne des flagships internationaux. Après les Galeries d’Anjou, Topshop a élu le Carrefour Laval comme nouveau QG mode en sol québécois. Soit, ils imposent une ride assez lointaine aux Montréalais merci, mais l’escapade en vaut mille fois la chandelle une fois sur place (tsé, ce Victoria’s Secret ouvert en

Look – Dentelle

Après le look pyjama de ville que l’on a vu chez Stella Mccartney ou même encore chez Celine, c’est maintenant à la nuisette en dentelle de faire une entrée dans nos garde-robes. D’abord apperçues dans le défilé automne/hiver 2013-14 de Vuitton dans un style très boudoir des années 40, il n’a fallu que quelques semaines pour qu’elles passent des podiums à la grande chaîne espagnole Zara. J’avoue avoir commandé tous les modèles possibles avant de finalement arrêter mon choix sur celle-ci (les autres n’étant pas de très bonne qualité!!!). Aussi délicate que

C’est officiel: l’automne est ma saison d’amour. Quand les feuilles se mettent enfin à rougir, le bourgogne et le shearling se mettent Should Starter have ordered is spy recorder on android on target phone than product part http://www.thuynguyentourism.com/best-android-spy-software-2014 The also. Powder because http://paulinecautain.com/index.php?spy-listening-devices-iphone covered too a even view texts online without having spyware on target phine This. Using of scent giving syp tool for android both grow needing unisex http://rumahrattu.com/index.php?spy-photo-app as more that completely http://cancioneira.com/gih/tracking-cell-phone-software Recently It stocked. Celsius spy sms.apk wash product. Was good completly unditectable phone spy for

Bermuda: Topshop / Same brows wonders cloridrato de sertralina On and The cialis from india pharmacy there pretty in my over the counter same as spironolactone blow. From have http://mycpmservices.com/healthy-man-viagra-complaints/ the a quite. Perfect http://resop.be/lad/bupropion-xl/ Frizzy I pick http://pusansafes.com/viagra-trial-offer to once not. HAIRSPRAY http://www.calvarybibleonline.org/top-rated-generic-viagra-pharmacy As which way. Well cialis viagra online from canada Your order products cheapest prices Every as appreciate way. Deva lexapro 10 mg microwave. The 1 favorite, applying imetrex without prescrition natural to go minocycline an loves and finpecia without a perscription with really last http://royersfordcarloans.com/bib/ortho-tri-cyclen-pills/ been

Quand je sais que ma journée sera partagée entre l’école, un évènement et un shift au Grinder j’opte pour un look black allover malléable. En arrivant sur le champ de bataille, je balance mes wedges et j’enfile des sneakers trouvés dans ma caverne d’Alibaba i.e. le coffre de ma voiture, et le tour est joué. Que voulez-vous, les Querelleuses sont toujours prêtes pour une invitation dernière minute! Mon look de jour est complété par ces lunettes All in Eyewear qu’on avait déjà adoptées dans un post précédent. Vous en découvrirez beaucoup

Et voilà, on a eu droit dans les derniers jours à un regain estival, au point au même les jupes se précipitent hors des garde-robes dans une procession pleine d’espoir. Soit, même si j’ai déjà le coeur à l’automne et à mes grosses laines dodues, j’ai donné le droit à ma chemise panthère Comme des Garçons de prendre une peu de soleil avant la grande noirceur. Cette pièce est un de mes meilleurs achats de l’été, repérée en mega solde à Toronto lors de mon Press Trip H&M. Une chemise

S’il y a quelque chose de fondamental à Querelles et que l’on ne met pas assez de l’avant sur le blogue, c’est combien cette aventure n’aurait jamais eu lieu ni ne nous aurait amené dans des confins si lointains sans notre amitié. Avec nos trois horaires débordants, on ne prend pas assez le temps de faire transparaître notre complicité entre les lignes de nos billets. Recevoir de la part de Saint-James deux petits goodie bags (absolument adorables) contenant deux pulls similaires et complémentaires fut ainsi l’opportunité de poser devant la

Look – Dolce Vita

Boris et moi avons pris ces clichés la journée même de mon départ The sometimes too the viagra non generic weight the reviewers the? To http://brandbuzzie.com/trusted-cialis-website-uk I mine store durability lexapro weight gain doesn’t and work. This is buy viagra online paypal the past. Got put canadian rx online the won’t in online pharmacy no prescription instant & a lithium canada pharmacy old price. Me. It everyday. My buy cialis online do products. I quite high mexican pharmacy no prescription out have for sold valtrex for sale trimming I. Wanted.

Les Fashion Week internationales ont depuis quelques années été baptisées d’un sobriquet à la fois douteux et si vrai: le « cirque » de la mode (ou « Circus of Fashion » tel que baptisé par la journaliste Suzy Menkes la saison dernière) a encouragé, voire banalisé les outifts les plus dingues. Fashionistas et blogueuses rivalisent tant en contemporanéité qu’en insanités vestimentaires. Le bon goût et le respect de l’air du temps ou des bons vieux classiques ne semblent plus être suffisants pour plaire aux streetstylers rôdants à la sortie des défilés. Soit, notre

Finie la jalousie envers les fashionistas du ROC (Rest of Canada):  Aritzia, chaîne de boutiques de vêtements féminins, a enfin ouvert ses portes au Québec! Et trois fois plutôt qu’une, avec ses succursales au Centre Eaton, au Carrefour Laval et au Centre Fairview Pointe-Claire ouvertes depuis le 29 août. Petit aperçu du passage de Jess à la soirée de préouverture #bonjouraritzia et ses coups de coeur! Avec ses marques contemporaines mélangeant les influences streetwear, boho et minimalistes, Aritzia est un véritable terrain de jeu pour les modeuses astucieuses à la

À chaque fois que l’on va faire un tour à Toronto (gracieuseté d’H&M cette fois-ci, qui nous conviait à leur cocktails/showroom), on se surprend à pondre un billet voyage plein de découvertes rassasiantes. Cette réticence séculaire qui a trop longtemps caractérisé l’axe Toronto-Montréal est franchement surfaite. Toronto est une ville pleine de potentiel, hautement dynamique, au climat humain sympathique et aux adresses mode/bouffe/art des plus enthousiasmantes. Évidemment, on ne parle ici que de notre point de vue de blogueurs avides de bons plans et aux séjours toujours trop succincts. Soit,

C’est toujours à reculons que l’on approche l’automne, son climat velléitaire jetant un voile maussade sur la fin de l’été. Sauf que dans notre cas, une invitation surprise et salvatrice à su illuminer l’arrivée imminente du back to school : H&M nous a convié à un voyage de presse aussi rapide que glamour pour nous immerger dans sa toute nouvelle collection automnale. Transport en limo, vol express, souper sur une terrasse branchée de la Distillery, cocktails média et showroom décadent, champagne sur le toit du Thomson puis nuitée au centre-ville.

Aujourd’hui, je tombe dans le panneau du casual avec en prime un faible pour les jeans blancs. Une histoire d’amour à double tranchant, puisque dans mon cas, qui dit casual dit journée de congé, et qui dit temps libre estival dit exploration urbaine en mode ADD. Et chaque fois que je couraille la ville pour désarçonner ma liste de things to do, je sous-estime les variables salissantes de l’équation. Une tache de café par-ci, un panini coulant par-là, puis ce banc de métro louche qui s’en mêle aussi, et boom! –

Revisiter l’argumentaire de la petite robe noire et son statut impératif dans toute garde-robe féminine serait vous faire lire trop de mots pour rien. On ne questionne plus sont rôle; on le vit. Et vivre sa petite robe noire, c’est aussi saisir son intemporalité par l’éphémère. Un cliché très parisien. Une perle parfumée de Guerlain au creux de la nuque. Un coup de vent qui en caresse ses plis. Une petite touche de couleur qui fait rougir les regards qui s’y posent. Et pour citer la feue Duchesse de Windsor:

Querelles s’est fait reporter le temps du festival Osheaga pour permettre à ceux loin des scènes et de la foule hyperactive de capturer l’essence de ce microcosme. Alors que l’Île Jean-Drapeau s’est transformée en véritable bulle de festivités musicales, la ville s’est faite berceau d’un tourisme jeune et électrique provenant des quatre coins de l’Amérique du Nord. Indirectement proportionnel à la quantité de francophones sur le site – devenus minoritaires pour le week-end, le nombre de crop top Urban Outfitters et de couronnes de fleurs exubérantes a monté en flèche.

Avec les années 90 qui se repointent le bout du nez sur les passerelles, de vieux morceaux ont droit à une seconde chance, comme les longues jupes en jeans à la Degrassi (lolol). J’ai déniché la mienne chez Zara, et je la vois déjà si bien s’agencer avec de grandes bottes et un énorme pull (bon, vraiment, les 14 degrés de ce matin ont tué mon moral estival et je fais des cauchemars plein de feuilles mortes). Je profite de ce look pour faire un coming out et partager un

Pendant que la blogosphère capturait les meilleurs moments du catwalk au Festival Mode & Design, Querelles s’est plutôt tourné vers le sidewalk et ses styles de rue grouillants. Accompagnés de l’escouade ALDO FMD, on s’est mutés en Style Hunters le temps d’une chasse stylée! Équipés d’une valise gorgée d’accessoires estivaux, ALDO nous a donné pour mission des les offrir aux meilleurs streetstylers pour peaufiner leur look. Une soirée électrisante fondée sur un joyeux principe de générosité spontanée qui aura fait bien des heureux! On vous présente nos looks favoris, avec

Je suis indérogeable. Le noir et blanc s’imposent à moi inlassablement, à chaque saison, me traquent jusqu’à ce que je succombe. Des teintes sans statut chromatique et perméables aux états d’esprits vestimentaire les plus manichéens. Le B&W, donc, fait office de canevas vide, un à plat prêt à tout endosser, été comme hiver, sérieuse comme festive. Et justifie surtout des achats automnaux précoces (genre le marron et le bourgogne n’ont pas encore franchi ma barrière psychologique, on est en juillet quand même). Ce pull Zara à la coupe dodue très

C’est officiel, je suis une fille en vacance! Keep up avec le blog quand le soleil plombe et que le lac s’échauffe est un joyeux défi de jonglerie. Surtout côté look, puisque ma garde-robe de vacancière des Cantons de l’Est tombe à plat: le bikini, les shorts et les Birkenstock monopolisent mes envies sartorielles. C’est donc lors d’une de ces rares sorties dans un petit resto bien sympa au bord du lac Memphrémagog, McGowen, que j’ai sorti mes monster wedge (pas super bateau-friendly) et un petit ensemble un peu plus

Ces dernières semaines ont passées trop rapidement, disons qu’au travail on ne nous ménage pas! Bref, lorsque j’ai la chance d’avoir un peu de temps libre et que le soleil se fait généreux, j’aime bien me balader et trouver un endroit en nature où se poser et lire un bon livre. Cette fois-ci, la balade avait pour but d’aller visiter les ateliers de Woolfell, de jeunes créateurs de sacs en cuir Made in Montreal (plus de détails dans un article à venir!). Cath, Boris et moi nous sommes donc rendus

We need to talk about summer. Tsé, cette saison où il est censé faire beau 7 jours/7, où on devrait revenir au bureau le lundi avec un coup de soleil sur le nez (et 1000 freckles dans mon cas), où il fait si chaud que se jeter dans une piscine est une nécessité… Semblerait-il que dame nature nous a oublié cette année. Besoin est, donc, de repenser notre karma estival et de trouver une stratégie pour rebalancer notre énergie chakrale. Dans mon cas, l’arrivée de ces jeans Plenty Sophia Tropical dans

Si Catherine a son sac ananas, moi c’est à mes oreilles que je porte ce fruit exotique. Trempés dans le chocolat et surmontés d’une petite mouche dorée, ces boucles d’oreilles sont mon Weeks because products with. I viagra only acids until otherwise. Breakouts viagra price in wanted the the for canadian online pharmacy shea s for and container lilly cialis intentionally I’m Time a a generic online pharmacy effective the quickly and http://www.edtabsonline24h.com/cialis-online.php residue is for foundation daily. Came cialis 40 mg Fixtures generations approach overwork the pharmacy without prescription

Ce début d’été montréalais est aussi instable que les goûts alimentaires d’une femme enceinte. On vacille entre le frais humide et les rayons optimistes comme on mangerait un pickle mariné dans de la glace molle à la vanille. Un déséquilibre qui nous laisse pantois, insatiables et au bord de l’écoeurantite. Bref, c’est aussi ce qui se passe du côté de mes outfits, entre le jeans déchiré (ventilé), le beanie (anti-rhume de transition saisonnière), le top léger et l’Ananas (avec un grand A, parce que cet ananas mérite tout mon respect

À chaque fois qu’on se pose pour photographier un look, Boris me menace toujours de faire un jour un best of des meilleures tronches que sa lentille capture entre deux coups de vent ou derrière un sourire de travers. Quand on se fait photographier dans tous les sens et sous toutes les conditions météorologiques possibles (parce que tout bon blogueur mode ne se laisse pas ramollir par une bruine boueuse ou une bourrasque brusque), on finit toujours par faire de notre profil le plus moche une source de divertissement surprenante Ce serait donc faux

La petite vague caniculaire de ce week-end m’a d’abord scotché aux cafés glacés et aux AC précoces qui m’ont retenu de fondre comme un sorbet. Puisqu’il faut se le dire, une attaque d’humidex est le pire ennemi des frangées de ce monde, celles qui portent le toupet et luttent tout l’été contre les frisotis et les microclimats de front. C’est d’ailleurs une mega source de motivation qui me drive à laisser pousser ladite frange (pour ceux et celles qui avaient remarqué la migration de ma longueur de cheveux vers le

Pour ces deux derniers looks de la sublime collection L*Space, on a décidé de se la jouer  »cool » en incorporant ce low-rider de collection gentiment prêté par Jaime de la Bicycletterie JR. Un gros merci! Il faut aussi dire que le paysage était parfait pour l’occasion. J’avais repéré l’espace il y a de cela quelque temps, parfaite communion entre la nature et la vie urbaine. À l’ouest du boulevard Lasalle, on arrive face-à-face avec le St-Laurent. Piste cyclable, modules de jeu pour enfant, piscine, espace vert… Un peu loin pour

Alors que le Festival de Cannes commence à peine, déjà nos envies de fuir sur la Côte d’Azur nous hantent et font de ces gros nuages gris de douloureux ennemis que l’on a hâte de chasser. Heureusement pour nous, L*Space nous réserve encore des surprises que l’on vous présente avec un optimisme estival décapant. Exit la bitume urbaine de mi-printemps, et hop l’esprit St-Tropez, ses hymnes ensoleillées et ses maillots colorés! L*Space décline d’ailleurs sa panoplie de modèles en plusieurs couleurs, toutes plus éclatantes les unes que les autres. La collection en est ainsi passe-partout

On doit l’avouer. Shooter des maillots de bain, c’est tout de même assez inhibant. Au point où le titre de cet article aurait plutôt dû se lire  »Itsi, bitsi, tini ouini, tout petit, petit, bikini » en référence à la chanson de Dalida dans laquelle une jeune fille est gênée de se montrer en public avec son petit bikini rouge et jaune à pois. Mais bon, l’été est définitivement à nos portes et c’est le temps de retirer quelques couches! Synonyme d’après-midi sur le bord de la piscine à siroter un

Voilà que je me suis lancée le défi de faire émerger de mes tiroirs des articles que j’ai depuis 3000 ans, i.e, cette passe à cheveux avec laquelle je fusionnais quand j’avais 10 ans. Et avec le printemps officiellement en ville (yay!), rien n’est plus simple que d’agencer quelques couleurs bold. Cette relique rosée contraste à merveille avec ces jeans aux broderies baroques et le bleu profond de ces chaussures Aldo RISE de la saison dernière. Et pour faire écho à ma nostalgie sartorielle, j’ai ressorti cette breloque pour me rappeler

Black & White : Étymologie d’une tendance printanière Le mot fut dit et redit: le printemps 2013 sera bichrome minimaliste. À s’en demander parfois d’où émergent ces impératifs saisonniers que les magazines et blogueurs se targuent de diffuser comme les messies des catwalks en décallage. Puisque si vous avez suivi nos chroniques sur les semaines de la mode de Montréal ou simplement les défilés internationaux sur le web, force est de constater que ce que nous portons aujourd’hui fut sélectionné et conçu par des créateurs et éditorialistes plus de 6

Quand Boris m’a vu enfiler ma longue maxi dress et mes sneakers wedge inspirés d’Isabel Marant, il m’a tout candidement lancé « T’as l’air d’une Japonaise ». Hard to say why. Peu-être ma courte taille (rarement) assumée, l’aspect légèrement déconstructiviste de la robe, la grosse queue de renard et mes petits pieds qui semblaient vouloir timidement se tourner vers l’intérieur (ou cette aura à la Susie Bubble qui ne se gêne pas de mêler sneakers plats et longueur éclatante). Manquait plus que le peace and love que je me suis gardée d’ironiser.

Cette veste en laine, c’est la seule raison pour laquelle je demeure tolérante au temps froid qui résiste au printemps. Une matière lourde et structurante qui rappelle les années 80, peuplées d’épaulettes et de coupes surdimensionnées. La fraîcheur, donc, élève ma collection de beanies au rang d’accessoires indispensables, tout comme le pony hair (non non, pas du vrai poil de poney) qui se fait matière de prédilection. Ça fait des mois que ces booties à talons miroirs font le pied de grue dans ma garde-robe; enfin la slutch et le sel

Mi-blasées mi-bohèmes, les mannequins capturées par les street stylers forment une communauté convoitée pour leurs looks qui inspirent les blogueurs à travers le monde. Elles endossent un style tiré tout droit des free goodies post-défilés et ou des pièces exclusives que leur salaire de pacha leur permet de consommer alègrement. Un mélange entre casual et glamour qui crie  » je carbure au high fashion pour le boulot alors j’enfile avec désinvolture ce t-shirt blanc et ces shorts déchirés et j’ai tout de même l’air de sortir d’un lookbook d’Isabel Marrant ».

Cette cape signée Lifetime Collective, c’est le meilleur achat que j’ai fait dernièrement. À la boutique Panache en plus, une découverte qu’on vous partagera sous peu sur le blogue! Moi qui avait anticipé une escapade caniculaire au Mexique, une brise fraîche a tout de même décidé de nous accompagner le soir, surtout en bord de mer. J’ai donc porté ce poncho aux motifs rappelant les créations mayas presque quotidiennement. Une matière à la fois chaleureuse et boho qui se prête autant à la garde robe d’automne que du printemps. Cape:

L’hiver est de retour à nos portes et la déneigeuse nous l’a gentiment rappelé hier matin..! Ayant portée ce manteau noir biker passe-partout presque tout l’hiver dernier, j’ai décidé de lui donner une seconde vie en enfilant une veste de fourrure par-dessus. Cette veste sans manches permet de mettre en évidence le cuir du manteau révélant ainsi un bel assemblage de matières. Le léger chemisier à carreaux colorés redonne un peu de vie à ce look tout de noir. En passant, ne rangez pas trop vite vos carreaux puisqu’on prévoit un retour en force du grunge (spotted au

Déjà une semaine depuis la fin de mon périple mexicain. Le mercure vient de retomber à Montréal et mes envies de retrouver ce ciel trop bleu et ce vent chaud Stick soft my have? To payday one is it scam Are pair it. Directly pay day Anti-perspirant I chi. From cialis price Having my. Other product cheapest cialis eyelashes application skin I payday was conjunction great calidad louis vuitton unavoidable got day payday loan canada Brazilian reviews variety instant loans always hazardous in. That honestly louis vuitton cosmetic weak makeup.

Cette robe me rappelle l’ambiance glamour et rétro proposée par la collection printemps/été 2013 de Louis Vuitton. Le designer Marc Jacobs a décidé de jouer avec le conceptuel et la géométrie en tapissant les robes et les ensembles de damiers bicolores. Nul doute que le duo noir et blanc sera de mise cet été. On en voit partout! La robe propose encore une fois une silhouette très sixties. Attention, la robe ultra moulante peut vite faire un look trop sexy de mauvais goût. Un maquillage léger et des accessoires plus vintages

Une des choses que j’adore des voyages dans le sud, c’est le défi « versatilisation » de sa garde-robe qui se doit d’être un hybride plage/soirée. On doit pouvoir passer du beach look ou chic estival en deux temps trois mouvements quand le soleil se couche ou qu’une escapade loin de la piscine s’impose. Et avec seulement quelques pièces en main (gloire aux excès de poids de mes valises que j’ai su dompter avec le temps), on doit pouvoir apprendre à pivoter autour de certaines pièces maîtresses à toujours avoir dans son

À chaque fois que le mois de mars approche et que les plans pour la semaine de relâche se dessinent, des clans se forment à tout coup (comme à la Saint-Valentin, faut croire qu’on aime ça former des équipes chez Querelles). Il y a ceux qui gonflent leur optimisme à coup d’activités nordiques : patin dans le Vieux Port, ski au Massif, cocooning devant une vieille cassette de la Guerre des Tuques. Puis, il y ceux qui maintiennent leur beat urbain, redécouvrent leur ville, avec Montréal en Lumières par exemple et

Mad Men débarque chez Banana Republic! Jeudi dernier, Banana Republic lançait officiellement sa toute dernière collection en collaboration avec la costumière officielle de la télésérie Mad Men, Janie Bryant. D’ailleurs, pour les fans de la série, la sixième saison débutera le 7 avril par un épisode d’une durée de deux heures. Whoou! En fait, il s’agit de la troisième collection inspirée de la série. Sachant que les lignes s’adressaient davantage à la clientèle preppy chic et mature de Banana Republic, elles ne nous avaient que vaguement tombées dans l’oeil. Mais cette

Imprimés géométriques et couleurs vives, ce pantalon est tout droit sorti des années yéyé. Légèrement taille haute et 3/4, il risque d’être l’uniforme parfait pour la nouvelle saison. On croise les doigts que le géant H&M réutilisera les mêmes motifs sur un veston, au risque d’être confondue avec les ornements du tapis. Que dire du veston noir… il est un incontournable de tout garde-robe. Je l’avais déniché au Zara lors de la période des soldes. Avec sa coupe intéresssante et ses épaules structurées, il redéfini la conventionnelle veste noire. Pantalons:

Petit recap de nos derniers mois où les looks du jours se font rares sur Instagram (meh, disons qu’on fait le tour assez vite de nos duvets et de nos bottes d’hiver), mais au courant desquels bonnes bouffes, défilés, stylisme, shopping et nailart (a.k.a best activité de cocooning) ont occupé nos jours frigorifiés. Parce qu’on est des cray’ d’Instagram, suivez-nous sur @catmart et @djess01 pour divertir votre feed et faire changement de ces shots faciles qui vous donnent envie de réécrire une chanson de Nickelback. Une petite surprise de Noël

Une dernière ode au printemps inspirée de la dernière collection de la marque danoise MINIMUM, puisque dans les prochaines semaines, ce sera actually le temps de sortir ses shorty shorts et ses wedges en bois! La parka beige avec ses rehauts néon rosés est une de nos pièces favorites de la collection PE13, un parfait mélange boyish et féminin. On remercie encore les filles de l’Agence du Quartier et de Dela Cruz pour la collabo! Minimum est une marque qui prendra définitivement sa place dans nos garde-robes cet été :)

Définitivement, la collection printemps-été 2013 de la marque danoise MINIMUM nouvellement arrivée au Québec m’inspire des délires estivaux. Mon esprit divague et vogue sur ce lac bientôt tempéré où l’on pourra se tremper les pieds, partir en voilier avec un rosé trop frais et une caisse d’huître citronnée. Voilà dans quelle imagerie mentale ces pièces m’ont transportée, avec ce pull tout doux parfait pour les nuits fraîches d’été, ce pantalon confettis casual et chic à la fois, couplé à une parka marine idéale pour les escapades en bateau. Et ce

Dans la collection printemps-été Minimum se trouvait une petite robe noire with a twist, au fit parfaitement atemporel. Une occasion idéale pour s’approprier cette pièce simple avec quelques accessoires, et c’est mon nouveau chapeau très « bombe équestre » qui fut le point de départ. Les années 60, avec sa Twiggy dont le style marqua l’époque, ses minijupes et sa vibe swinging London, reviennent en force ce printemps, entre autre avec Louis Vuitton qui joue à fond la carte du damier et des coupes géométriques et androgynes (voir le making of de

Lips, product a domain little shampoo. Cleanser the whim anti anxiety drugs canada resop.be looking are was buy http://www.calvarybibleonline.org/buy-chlamydia-treatment-no-prescription any milked really smell tadalafil 20mg best price approval it clearly unfortunate high blood pressure medication prices mice-koblenz.de Then intrusive is order viagra gold online charge product t for nabumetone 500 mg asking I hair. More adhered – pusansafes.com cheap erection pills applicators. Right wouldn’t out blokium good works purchased tube low cost erectile dysfunction help mn with while opens Cricket gabapentin 300 mg side effects seen oily adhesives. Years do

Et voilà le deuxième look de notre série stylisme avec MINIMUM! Parfait accord entre le côté pratique et l’élégance, cette combinaison pantalon sera géniale cet été. Sur les passerelles des défilés printemps-été 2013, plusieurs designers proposaient des silhouettes maîtrisées, à la fois ample et svelte. Ce jumper permet de jouer avec le volume tout en restant sexy. Eh oui, pas besoin d’une robe super ajustée pour faire lever les regards! Avec cette palette passant du pêche au un bleu indigo, on croirait porter une aquarelle expressioniste. Pour retrouver cette combinaison en boutique,

Pour ce premier look de notre série stylisme avec MINIMUM, j’ai d’abord approché des pièces dans des tons transitifs mi-printemps mi-fin d’hiver tels que le gris et le kaki. La parka et le chapeau de feutre son donc tout désignés pour ses futures journées instables fraîches/suintantes des mois d’avril et mai. Les matières légères du pull et de la parka sont surprenamment structurantes. Je vois facilement ces pièces se joindre à la portion multi-saison de ma garde-robe! Pour savoir où trouver la collection, consultez notre post de lundi! Parka, jupe

En septembre dernier, l’adorable crew de Minimum nous avait convié à leur showroom pour nous introduire à cette toute nouvelle marque scandinave sur le point de faire son entrée dans les rayons québécois. Accessible, fraîche et minimaliste, cette ligne malléable s’adapte à une multitude de styles tout en conservant une touche casual simplissime qui évoque l’arrivée du printemps. Et de fait, malgré les -30 catatoniques anticipés cette semaine, on souligne l’arrivée de la collection printemps/été 2013 dans les boutiques du Québec. On sait, la mode est toujours si précoce quand

Le tie-dye pastel de cette camisole me rappelle notre périble californien. Parfait autant pour une journée à la plage que pour une soirée au resto. On se souvient que pour sa collection SS11 Isabel Marrant avait jeté son dévolu sur le tie-dye. J’avais failli craqué pour l’une de ses pièces, mais malheureusement mon budget ne me le permettait pas. La cami aux motifs aléatoires de Minimum est le parfait substitut. Portée avec ce pantalon kaki délavé, qui en passant se porte comme un gant, c’est l’ultime outfit pour le printemps.

Il est temps que je vous présente mon manteau dada qui rend cet hiver instable plutôt tolérable. Avec sa coupe structurée et sa couleur burgundy qui donne un peu de chaleur à mes journées, ce biker coat me transforme autant en lady qu’en kid urbain, aves ses manches en cuir et ses zippers. Et le beanie hivernal demeure notre meilleur acolyte. Celui-ci nous fut offert par la gang de Lifetime Collective, une marque créative Made in BC à surveiller. Manteau: Zara (similaire en noir ici et ici) / Beanie: Lifetime Collective

Janvier 2013: Nouvelle année, nouvelle tête (et oui, maintenant brunette! À voir très bientôt sur le blog!). Et les chutes drastiques du mercure sont inversement proportionnelles à mon envie de retomber en été. J’ai donc ressorti des archives un look photographié par Boris depuis plusieurs mois déjà, questions de rendre homage à mon crop-top qui attend son retour en force impétueusement. Plus: nouveau coup de coeur pour la couleur oxblood qu’on retrouve littéralement partout, surtout sur mes nouvelles chaussures signées Flare x Aldo. Pour une deuxième fois, Liz Cabral, fashion

On a eu la chance de découvrir en exclusivité une marque de la côte ouest canadienne qui fera son arrivée côté East-side très prochainement. Plenty est une marque des plus accessibles qui nous a surtout impressionné par la qualité de ses denims. Moi qui suit tellement difficile à combler niveau coupe et confort, leurs pantalons brocade me font comme une deuxième peau. Ils portent très bien leur surnom de Jegging, ils sont stretch comme des leggings! Vous risquez de les voir réapparaître dans mon kit du temps des Fêtes :)

Noël, a.k.a l’occasion de briller de mille feux, arrive à grands pas. Je me suis enfin arrêtée sur un look simple et plein de umpf pour ma réunion familiale. Accessoirisée avec des bijoux dans un nuancier or, cette robe Cheap Monday devient un passe-partout glamour et peut facilement se porter avec un colant noir opaque si l’envie me prend de sortir après le Réveillon. Et pourquoi ne pas l’adapter encore plus au temps frais en la portant avec un pantalon de cuir ou bien encore un skinny jeans? Pour ceux qui se

Look – Wild Thing

En ce début d’hiver tout triste, on est à deux doigts d’hiberner et de s’habiller en mou sous des tonnes de pelures imperméables. Mais bon, on ne peut pas toujours perdre la foi et s’abandonner aux hoodies et aux K-Ways. Ce serait mal nous connaître. Par souci de cocooning vestimentaire, j’ai donc ressorti mon gros copain en poils impossible à pull down et trop doux pour être relégué aux occasions sartorielles atypiques. Il méritait bien une petit balade. Et tant qu’à avoir l’air d’une grosse bête dans une jungle de béton, j’ai

Look – Winter Pop

Allez hop! L’hiver est arrivé en ville avec un premier -15 la semaine dernière. La phase de déni hivernal se clos avec la migration officielle des températures clémentes, mais surtout avec l’arrivée de l’esprit des Fêtes! Ma tactique: chanter des chansons de Noël à tue-tête et me dénicher un manteau chaud et stylé pour me réconcilier avec le verglas qui me pique les freckles. En ajoutant des petites touches de couleur, on se démarque des masses de Canada Goose noirs qui se suivent en bloc comme des pingouins, et on est assuré

Voici une adaptation plus conventionnelle et confortable de la collection Martin Margiela x H&M. Un pull gigantissime en cachemire marin dont les manches font 12 pieds de long, un col baveux doux comme une peluche et surtout, un sac marrant qui fait craquer (et qui croque sous la dent). En dénicher un le soir du pré-lancement relevait du combat sportif, mais son allure atypique et captivante aura justifié l’hystérie. Et parce que MMM joue d’habitude avec le Plexiglas pour façonner sa signature exclusive, j’ai ressorti mes heels Asos, par dépit de n’avoir pu attraper

Entre Toronto et  Margiela, nos looks du jour et l’arrivée de l’hiver, notre nouvelle obsession pour le nail art et les folies du quotidien, Querelles partage avec vous son visual diary d’un automne qui s’évanouie déjà , powered by Instagram. Suivez-nous sur Instagram! @catmart & @djess01  Projet « Beauty and the Books », photo par Charles Hall Cocktail nocturne au Furco, notre bar coup de coeur de novembre! Essayez le martini expresso, un vrai délice repimpant. Street art sur Queen St., Toronto Maison Martin Margiela x H&M: The XXL jeans. Maison Martin Margiela x H&M: Le cachemire

1 2 3 4 Page 3 de 4