Publication avec mot-clé

st-henri

Le week-end, c’est le moment de la semaine où l’on peut enfin se poser et profiter d’un bon brunch entre amis sans trop se presser. Mais l’été, pas question de faire de compromis entre vitamine D et brunch copieux. C’est pourquoi on a déniché les plus belles terrasses où l’on peut amorcer sa journée avec un succulent déjeuner et mimosa pour les plus festifs. Quand l’art de la farniente prend tout son sens! Salmigondis Ici, on oublie les deux-oeufs-bacon! Niché dans la Petite Italie, le Salmigondis propose une cuisine originale,

Depuis sont ouverture, le Foiegwa est une nouvelle valeur sûre de la Petite-Bourgogne, avec son look « Diner-Nouveau » intime et invitant et son menu de cuisine française américanisée. Que ce soit pour y casser la croûte ou simplement pour prendre un verre (aussi dans son speakeasy le Atwater Cocktail Club), on y est toujours si bien reçu. Ravis sommes nous alors de les voir ajouter un service matinal le week-end! On a testé la nouvelle carte brunch du Foiegwa, offerte à partir du 3 décembre. Leur menu s’inspire des grands incontournables de la

Les entrepreneurs restaurateurs ne dorment jamais et pour cause, l’été s’est installée avec son lot de nouvelles adresses, fruit de leur travail acharné (et de nos appétits insatiables!). L’équipe du Barroco ouvre le Foiegwa, son 3e restaurant dans la petite Bourgogne; la famille Pullman réquisitionne le local voisin pour ouvrir le Moleskine; la rue McGill accueille enfin une adresse de quartier conviviale, le 155 Fahrenheit; le groupe derrière le Biiru et l’Escondite s’inspire de Cuba et ouvre La Habanera; le quartier St-Henri accueille le Arthurs Nosh Bar, un resto proposant des délices juifs. On

À l’approche de la fête des Mères, voici quelques suggestions d’adresses où bruncher avec les mamans les plus coquettes! Le Bon Vivant – Boozy brunch Puisqu’un bon vivant est celui qui aime la vie et sait en profiter, quoi de mieux qu’un brunch festif? Le Bon Vivant est un bistro sans prétention niché tout prêt du marché Atwater. Leur menu brunch est assez varié et saura plaire à toute la famille – la carte propose le classique 2 oeufs, bacon et s’aventure jusqu’à l’exécution d’une shakshuka maison. Psst… Prenez leur boozy smoothies, qui

Le paysage culinaire de Montréal est aussi étendu que diversifié, teinté par la multiethnicité qui la rend si unique. Chaque quartier possède ainsi son restaurant indien de prédilection, plus souvent classique que moderne, où l’on sustente nos envies de cari et de poulet au beurre. À Saint-Henri, c’est sous la forme d’une cuisine indienne fusion que l’on s’attable pour un périple culinaire aux mille épices. Nous avons découvert le Rasoï, charmant restaurant indien de quartier où se côtoient classiques incontournables et plats revampés à la nord-américaine, pour une soirée colorée

Le street art fait partie intégrante du paysage urbain et ne cesse de se renouveler. De nombreux murs ternes se transforment en véritables oeuvres d’art et habillent ainsi Montréal tout en créativité. D’ailleurs, en juin dernier, LNDMRK organisait le Festival Mural, un festival d’art public se réappropriant la Main sur 10 jours et par le fait même contribuant à notre collection d’art de rue. Il est tout naturel que la mode s’empare de ce mouvement artistique qui célèbre le beau et le stylé au quotidien. Il s’agit en fait de la meilleure

We Need to Talk About Meat – Rencontre avec Felipe St-Laurent, entrepreneur culinaire Si Montréal est bien connue pour être l’un des incubateurs précoces des nouvelles tendances culinaires nord-américaines, peu auraient pu prédire que la charcuterie serait la nouvelle voie de la créativité. La saucisse, plus précisément, est devenue le canevas gourmand de l’un des entrepreneurs les plus colorés du microcosme alimentaire québécois. Felipe St-Laurent a donné le jour il y a maintenant deux ans à Ils en Fument du Bon, accouchant du rêve survolté de faire de la charcuterie de

Au creux de St-Henri et niché dans la verdure de l’ouest de la rue Notre Dame se trouve un véritable bijou, un café-boutique  must see pour tout bon cycliste urbain digne de ce nom. Ouvert à la fin de 2012 par l’équipe mère-fils de Fiona et Lamar Timmins, Allo Velo impressionne par son ambiance détendue rappelant un café de quartier et sa gamme de vélos urbains rares de ce côté de l’Atlantique. La boutique se spécialise dans les vélos de ville, importés de l’Europe et difficilement trouvables en Amérique du

S’il y a bien un dilemme que confronte tout foodies quand vient le temps de faire un choix de vin pour un souper dans un Apportez votre vin, c’est d’en dénicher un autant adaptées aux goûts divers de la tablée qu’au menu varié. Tartare ou magret de canard? Risotto ou foie gras? L’anticipation est souvent précaire. Comment choisir alors une bonne bouteille aussi polyvalente que fraîche pour l’été imminent? C’est en compagnie de Geneviève Boucher, sommelière pour les vins du Québec, que je me suis attablée avec deux comparses foodie, Josiane de

Le café-boutique montréalais Campanelli, en plein coeur de l’effervescente rue Notre-Dame à St-Henri, nous présente ses nouveaux arrivages pour la saison estivale 2014. Offrant des marques telles que Penfield, Brixton, Deus Ex Machina ou encore Lifetime Collective, la sélection de Campanelli se situe à mi-chemin entre le streetwear et les basics atemporels. Chaque pièce s’arrime à un lifestyle sous-jacent, celui d’un rugged hipster vivant de surf, de skate et d’eau fraîche. Le café annexé confirme le sentiment familier qui se dégage de cette boutique de quartier, qui, depuis son ouverture il y a

Au restaurant H4C, nouvelle adresse chic de Saint-Henri, combiner architecture et gastronomie est un accord harmonieux qui marque une expérience gustative de l’assiette jusqu’au cadre. Composition posée, aliments « édités » avec un souci du local, design moderne et affable, bâtiment historique à l’âme palpable, H4C redore le blason gourmand d’un quartier en pleine transformation. C’est dans un ancien bureau de poste/banque, flanqué en plein centre de la Place Saint-Henri, qu’a pris racine le projet d’un trio de visionnaires composé de Marc-André Vallée et Chantal Paradis, de l’agence D3 Architecture, et du