Manger chez Maïs, ce nouveau coup de coeur des gastronomes, c’est s’embarquer dans une expérience culinaire qui dépasse les frontières de Montréal et redéfinit les conventions du tacos mexicain. On se retrouve soudain autour d’une tablée où l’atmosphère est dense et dynamique, tout à l’image des Taquerias de Mexico. Chaque tacos est une envolée gustative et exploratoire qui nous transporte d’une courge musquée à du boeuf effiloché, d’un soupçon de coriandre à du fromage de chèvre frais, de fèves noires vers des betteraves, du cumin, des noix de grenoble et

La Maison Publique, ouverte depuis octobre 2012, a fait jasé les foodies bien avant que son menu ne puisse faire ses preuves, l’annonce de l’implication du célèbre chef britannique Jamie Oliver ayant fait beaucoup de bruit. On peut maintenant vous confirmer que son partenariat n’est que financier, et surtout, que le chef Derek Dammann (anciennement au DNA) n’a pas besoin d’un chef superstar mais uniquement d’un plat pour nous convaincre qu’on a affaire à une table incontournable de Montréal. Le décor évoque l’allure rustique d’un pub british (dont l’étymologie « Public

Le Arts Café, c’est cette adresse déjà bien connue des « Mile Endeux » pour son ardoise gourmande, ses cafés de qualité et son penchant pour les livres d’art, mais qui depuis quelques mois a eu droit à un lifting rafraîchissant. Une cure rajeunissante digne d’un magazine de décoration. Les grappes de bulbes lumineux qui déferlent le long de la baie vitrée forment un doux rideau qui tamise l’atmosphère et feutre l’ambiance. S’alignent à l’intérieur une série de tables où se confortent étudiants, familles et habitués devant une salade de roquette et

Situé au coeur de Griffintown, nouveau quartier huppé de Montréal, le Grinder (et non, on ne parle pas ici de la fameuse application) a ouvert ses portes le 6 décembre dernier. Suite au succès de leur premier restaurant le Hachoir (notre premier coup de coeur tartare), Jean-François, Léa, Alain et Jérôme se sont lancés tête première dans l’élaboration d’un tout nouveau projet, le Grinder. Encore une fois, Zébulon Perron (Buvette chez Simone, Philémon, et plus récemment le Furco) nous concocte un décor branchouille et urbain à couper le souffle. Lampes chirurgicales, comptoir de cuivre et cellier

Bon bon bon. À chaque année c’est la même histoire. On se sent comme obligé de choisir son camp: être un sweet funny valentine ou une hater du rouge collant et des incitatifs commerciaux sirupeux. Non, je ne t’achèterai pas cette rose overpriced ni ce chocolat douteux parce que tu vas dont ben aimer la p’tite boîte en coeur velouté. Et non, on n’ira pas manger un gros plat de pâtes bolognaises sur Duluth pour qu’on se tiraille un spaghetti trop long. Surtout, ne t’attend pas à ce que je

Mis à part le Pikolo sur l’avenue du Parc et le café Myriad plutôt réquisitionné par les Concordiens, le campus de McGill était dénué d’un QG esthétique où siroter un bon café préparé dans les règles de l’art. Apparemment il aura fallu une vague de froid monstrueuse pour qu’émerge du blizzard – enfin –  un café digne des amoureux des lattés goûteux. La café Humble Lion a ouvert ses portes à la mi-janvier pour offrir une gamme de café de qualité, quelques viennoiseries maison pour combler les petits creux et une sélection de thés

Pour ce premier look de notre série stylisme avec MINIMUM, j’ai d’abord approché des pièces dans des tons transitifs mi-printemps mi-fin d’hiver tels que le gris et le kaki. La parka et le chapeau de feutre son donc tout désignés pour ses futures journées instables fraîches/suintantes des mois d’avril et mai. Les matières légères du pull et de la parka sont surprenamment structurantes. Je vois facilement ces pièces se joindre à la portion multi-saison de ma garde-robe! Pour savoir où trouver la collection, consultez notre post de lundi! Parka, jupe

Là où se côtoie mobilier rétro revampé se trouve désormais sandwichs santé savoureux. Les amoureux de design singulier des années 70s, à qui l’on a donné une seconde chance, seront servis chez Brooklyn, café-atelier-showroom ouvert depuis juillet 2012. Un adresse craquante de la rue Saint-Viateur qu’auront certainement pris en adoption les travailleurs créatifs et gourmets du quartier ainsi que les collectionneurs pointilleux. Le menu lunch diversifié, que l’on sent avoir été conçu avec amour, peut se targuer d’être accompagné d’une déco impeccable digne des bureaux de Sterling Cooper very Mad

Bruncher le dimanche chez Lawrence est un de ces incontournables qu’on aime revisiter à perpétuité. Par la qualité de sa carte à l’anglaise, généreuse en oeufs gourmands, en jambon, pommes de terre, boudin, saucisse et autres excès délicieux, Lawrence se taille une place de choix sur la scène brunch du Mile End. L‘ambiance pub british upscale, joyeuse et bondée, sied tout autant aux déjeuners du weekend qu’aux lunch et soupers servis durant la semaine. Ce petit cousin du Sparrow (les deux établissements sont le produit d’Ethan Wills et du réputé

Ouvert depuis l’automne dernier, Savoie Fils est un lieu où convergent les attributs indispensables du nouvel homme urbain. Entre le dandysme pratique et le hardwear chic, le mâle avide de style et d’accessoires impérissables se gâte. Coup de coeur immédiat pour l‘allure de magasin général rustique et le grand comptoir antique regorgeant d’items de survie masculine. D’un côté, les chemises scandinaves ou british taillées à la perfection s’alignent dans les armoires acajou, et les tables sont couvertes de foulards de poche et de cravates légères. De l’autre, les pulls, casquettes et

Un samedi midi, coincés entre l’heure du brunch et l’apéro, nous avons croisé sur notre chemin une nouvelle adresse du Plateau au nom révélateur: Trip de bouffe. Nous avions donc en tête d’y découvrir un menu de dérive nocturne à la pogo-poutine-burger-allo-j’ai-mal-au-coeur. Mais c’est plutôt un comptoir de prêt-à-manger libanais aux odeurs envoûtantes qui s’est offet à nous. Derrière le comptoir garni de manouchés, de kebbe, de feuilles de vigne, de salades colorées et de diverses légumineuse nous accueillaient de leur plus franc sourire un duo enthousiaste fier de leur projet. George et Richy étaient

Idées costume: L’Halloween arrive à grands pas et pour beaucoup le costume idéal n’a pas encore été déniché. Pas de panique, on vous aide sur ce coup-là en vous proposant nos deux idées de costumes stylés. D’abord, on craque pour le look tutti-frutti à la Carmen Miranda – «la bombe brésilienne», vedette de musicals colorés. Ou encore, une version plus edgy de la petite Agathe dans les Pierrafeu. Qu’en pensez-vous? Pour louer des costumes à Montréal si vous manquez de temps et de créativité, c’est chez Ponton Costume qu’on se

1 41 42 43 44 45 Page 43 de 45