Ce week-end, c’est sur la Main que ça se passe avec le Festival MURAL qui offre un lifting bien mérité de fresques et de graffitis contemporains à la rue Saint-Laurent. Un événement qui célèbre sur quatre jours le street art dans tous ses états. Et qui marque aussi la première édition d’un festival de street art au Canada. Hands up Montréal! Une initiative signée LNDMRK, agence d’artistes graffiteurs, qui nous fait découvrir la création live de fresques géantes, des expositions et des événements festifs se déroulant un peu partout à travers

En ce deuxième volet de mon expérience C2-MTL, je poursuis mon palmarès des meilleurs conférences, pour leur contenu inspirant et leur rendu dynamique. Ces trois jours de fusion entre commerce et créativité ont laissé place à du grand, du beau et du bien fait. J’en suis revenue globalement enthousiasmée de voir en Montréal ce potentiel créatif, cette vitalité, cette scintillante fibre design qui permet d’attirer des entrepreneurs des quatre coins du globe. Parce que mettre Montréal sur la map implique aussi de stimuler le networking international pour s’inscrire dans une

Vous traduire en un seul billet tout ce que j’ai pu apprendre durant les trois jours de C2-MTL relève d’un défi colossal. Vous serez prévenus: je suis une verbeuse intransigeante. Me voilà donc forcée de dompter mon impatience et trancher le compte-rendu de mon expérience en deux volets. Pour ne pas vous gaver trop vite comme des foies gras. La 2e partie de mon billet sur C2-MTL sera en ligne dès demain. Parce que bien franchement, j’en ai simplement trop à dire, et surtout, à partager.  Montréal est bien connue

Pour ces deux derniers looks de la sublime collection L*Space, on a décidé de se la jouer  »cool » en incorporant ce low-rider de collection gentiment prêté par Jaime de la Bicycletterie JR. Un gros merci! Il faut aussi dire que le paysage était parfait pour l’occasion. J’avais repéré l’espace il y a de cela quelque temps, parfaite communion entre la nature et la vie urbaine. À l’ouest du boulevard Lasalle, on arrive face-à-face avec le St-Laurent. Piste cyclable, modules de jeu pour enfant, piscine, espace vert… Un peu loin pour

Ils sont bien loin les choux à la crème et autres feuilletés bourratifs de notre tante Gisèle. La fameuse pâtisserie Rhubarbe est entrée dans notre vie, et on opine que de nouvelles perspectives pâtissières se sont dès lors ouvertes à nous. C’est au 5091 rue de Lanaudière que Stéphanie Labelle nous concocte des petites merveilles. Après avoir fait ses armes chez la très prestigieuse maison Hermé à Paris et un passage chez les Chocolats de Chloé, elle décide d’ouvrir à l’automne 2010 sa propre boutique de pâtisserie. Avec ses doigts de

Une escapade à New York pour le long week-end de Pâques, c’est un classique inaliénable à l’arrivée du printemps qui fait émerger de sa stagnante hibernation nos envies d’aventures. En plus, fêter son anniversaire dans la Grosse Pomme, c’est mettre la barre archi haute pour l’année qui s’entame, et ça donne une raison de plus pour repérer les meilleurs restos et bars. Faire des réservations à l’avance nous apparu précautionneux; risquer un achalandage saturé par les touristes est un mal à éviter. Mais avec une liste interminable de bonnes adresses

Manger chez Maïs, ce nouveau coup de coeur des gastronomes, c’est s’embarquer dans une expérience culinaire qui dépasse les frontières de Montréal et redéfinit les conventions du tacos mexicain. On se retrouve soudain autour d’une tablée où l’atmosphère est dense et dynamique, tout à l’image des Taquerias de Mexico. Chaque tacos est une envolée gustative et exploratoire qui nous transporte d’une courge musquée à du boeuf effiloché, d’un soupçon de coriandre à du fromage de chèvre frais, de fèves noires vers des betteraves, du cumin, des noix de grenoble et

La Maison Publique, ouverte depuis octobre 2012, a fait jasé les foodies bien avant que son menu ne puisse faire ses preuves, l’annonce de l’implication du célèbre chef britannique Jamie Oliver ayant fait beaucoup de bruit. On peut maintenant vous confirmer que son partenariat n’est que financier, et surtout, que le chef Derek Dammann (anciennement au DNA) n’a pas besoin d’un chef superstar mais uniquement d’un plat pour nous convaincre qu’on a affaire à une table incontournable de Montréal. Le décor évoque l’allure rustique d’un pub british (dont l’étymologie « Public

Le Arts Café, c’est cette adresse déjà bien connue des « Mile Endeux » pour son ardoise gourmande, ses cafés de qualité et son penchant pour les livres d’art, mais qui depuis quelques mois a eu droit à un lifting rafraîchissant. Une cure rajeunissante digne d’un magazine de décoration. Les grappes de bulbes lumineux qui déferlent le long de la baie vitrée forment un doux rideau qui tamise l’atmosphère et feutre l’ambiance. S’alignent à l’intérieur une série de tables où se confortent étudiants, familles et habitués devant une salade de roquette et

Situé au coeur de Griffintown, nouveau quartier huppé de Montréal, le Grinder (et non, on ne parle pas ici de la fameuse application) a ouvert ses portes le 6 décembre dernier. Suite au succès de leur premier restaurant le Hachoir (notre premier coup de coeur tartare), Jean-François, Léa, Alain et Jérôme se sont lancés tête première dans l’élaboration d’un tout nouveau projet, le Grinder. Encore une fois, Zébulon Perron (Buvette chez Simone, Philémon, et plus récemment le Furco) nous concocte un décor branchouille et urbain à couper le souffle. Lampes chirurgicales, comptoir de cuivre et cellier

Bon bon bon. À chaque année c’est la même histoire. On se sent comme obligé de choisir son camp: être un sweet funny valentine ou une hater du rouge collant et des incitatifs commerciaux sirupeux. Non, je ne t’achèterai pas cette rose overpriced ni ce chocolat douteux parce que tu vas dont ben aimer la p’tite boîte en coeur velouté. Et non, on n’ira pas manger un gros plat de pâtes bolognaises sur Duluth pour qu’on se tiraille un spaghetti trop long. Surtout, ne t’attend pas à ce que je

Mis à part le Pikolo sur l’avenue du Parc et le café Myriad plutôt réquisitionné par les Concordiens, le campus de McGill était dénué d’un QG esthétique où siroter un bon café préparé dans les règles de l’art. Apparemment il aura fallu une vague de froid monstrueuse pour qu’émerge du blizzard – enfin –  un café digne des amoureux des lattés goûteux. La café Humble Lion a ouvert ses portes à la mi-janvier pour offrir une gamme de café de qualité, quelques viennoiseries maison pour combler les petits creux et une sélection de thés

1 41 42 43 44 45 Page 43 de 45