Publication dans la catégorie

Bouffe

Une porte rouge anonyme colore le segment Est de la rue Saint-Laurent entre Rachel et Duluth. Une aura semi-lugubre émane du subtile «4175» qui couronne l’entrée. Personne devant. Le bruit étouffé du Boulevard électrisé résonne au loin. On passe enfin la porte. Les quelques secondes qu’il nous faut pour longer le long couloir feutré fait durer le suspense. Enfin, on entrebâille les rideaux et un monde diaphane embaumé de lampions dorés se révèle alors. Un long bar zigzagant en Plexiglas divise l’espace et enferme les serveurs affairés, segmente les séries

La quête du Saint-Tartare Réaliser un tartare parfait est une science avant d’être un art – tout ceux ayant tenté d’en réaliser un maison en sont conscients – et c’est de surpasser une composition traditionnelle et confortable qui relève du défi.Un équilibre précaire et délicat règne sur l’empire du tartare : en faire l’expérience est une quête méticuleuse autant de texture que d’assaisonnement. Un simple débalancement entre l’une des deux composantes et la vision d’une viande crue galopante et humide nous happe de plein fouet. Aucune faute n’est permise, surtout pour

L’éclectisme harmonieux des lieux et de la faune saute aux yeux dès notre entrée au Dépanneur Café. Un patchwork de meubles de toutes époques, une déco vintage aux allures de marché aux puces, et en bonus, une petite scène où s’active un violoncelliste nous transporte dans un monde qui n’a pas d’âge. Mais qui possède un menu bon enfant de sandwichs, grilled cheeses et salades, ça oui! Les saveurs sont fraîches, les sandwichs regorgent de fruits, comme les salades (délicieux grilled cheese « Le Gamin » aux pommes et raisins – accompagné

1 2 3 4 Page 4 de 4