Exposition – Vicky Sabourin: Dans l'antre du renard

tumblr_m5z93p9lIN1ry1lo4o1_1280

Souvent, on a l’impression que l’oeuvre performative en arts visuels reste un moment où le public observe l’artiste, cette créature étrange, exécuter son oeuvre en tentant d’analyser ce qui se passe, d’y trouver un sens ou un message. Un peu comme si on approchait la performance de façon intellectuelle plutôt qu’avec nos tripes. Nous aimons l’idée qu’une performance peut nous accrocher comme le peut un tableau, conquérir nos yeux et notre esprit. Avec Alchimie Boréale: Les Ermites, l’artiste montréalaise Vicky Sabourin réussit le pari et offre au visiteur une immersion forte et complète dans son monde imaginaire, cette fois inspiré de la figure de l’ermite et de ce qui semble être une sorte de nymphe-chasseresse des bois.

vickySABOURIN_15eWeb

On franchit les portes de la galerie CIRCA et on entre dans une pièce sombre et silencieuse. Quelques chandelles nous permettent de distinguer feuilles mortes, racines, renards empaillés, souris (apparemment elles sont fausses, mais on a sérieusement eu un doute). Bref tout est là pour nous faire sentir dans un sous-bois, une forêt mystérieuse, jusqu’à l’odeur humide et terreuse qui envahit les lieux. Tranquillement, le malaise s’installe. On observe cette femme, pas vraiment humaine, et on sent qu’on envahit son territoire. Nous regardant du coin de l’oeil, elle vaque à ses occupations, comme nettoyer des pierres ou prendre des notes à la lumière d’une chandelle. Son jeu nous intrigue. On se rend rapidement compte que plusieurs objets insolites sont dissimulés de part et d’autre de la pièce. Au détour d’un amas de mousse, on découvre des miches de pain, des cordes, des photos ou bien encore des boîtes rouillées.

Tant d’éléments qui ne se révèlent qu’aux plus curieux, qu’à ceux qui ont le courage d’interagir avec cet univers, de fouiller dans le monde étrange de Vicky pour peut être en trouver la clé . À un moment, on tombe sur deux énormes fusils de chasse ainsi qu’un renard pendu avec ses avortons et on comprend pourquoi l’oeuvre de Sabourin nous fout la trouille.

La performance est, à notre avis, un des domaines d’expression artistique les plus difficiles puisque pour l’artiste cette pratique laisse peu de place à l’erreur. Dans ce moment live, l’artiste est vulnérable au regard et aux réactions du public de façon très directe.

Vicky Sabourin est parvenue à trouver un subtil équilibre entre la peur, la fascination et l’attirance qu’on éprouve pour son oeuvre.  Sa performance était si intense et si bien maîtrisée qu’on a dut rester une trentaine de minutes sans réellement avoir une notion du temps. On est portés ailleurs, dans un monde que l’on tente de déchiffrer. 

Alchimie Boréale: Les Ermites est une expérience marquante  qu’on ne peut  que vous conseiller. Quoi que vous y viviez, vous pouvez être certain que vous resterez plusieurs jours dans l’oeuvre immersive de cette chasseresse solitaire.

Vicky Sabourin au CIRCA, 372 Sainte Catherine Ouest

Du mercredi au samedi, de 12h30 à 17h

Du 11 mai au 22 juin

vickySABOURIN_15e

Article : Milly-Alexandra

Photographies : Circa

Commentaires

commentaire

Mot-clé d’article: , , , ,
Milly Alexandra
Articles similaires