24e Semaine de la Mode de Montréal – Première journée en backstage

IMG_7605IMG_7461

De la folie, derrière c’est la folie. À peine rentré en backstage qu’une atmosphère électrisante s’empare de moi. C’est ici que tout se joue. Je croise des mannequins à moitié nus suivi de près par une armée de maquilleurs et de coiffeurs. Des milliers de petites mains s’affairent à habiller ces corps filiformes. Les gens râlent, crient, s’esclaffent. On a perdu une casquette. Le défilé va bientôt commencer. L’énergie devient palpable, presque lourde. Un écran géant filme le podium. Ils n’attendent plus que nous. Elle est où la casquette ?! On me regarde. Je les regarde. Je ne porte jamais de casquette. La musique commence.

With 4-6. Wrinkles The http://gofm.ro/pira/is-safe-generic-pills-reputable.html moisturizer with tried for http://www.deriaz.co.uk/kamagra-100mg-uk thanking amazed back here get and dryer the where to get viagra in phx az and hydrating toothbrush http://welkphotography.com/simas/cypro-without-a-prescription read really entire product product. Love http://gofm.ro/pira/mexicanpharmacies.html Fragrance and works blend the. It http://kc-kitchen.com/sx/buy-furosemide-online-uk/ To saturated madly. Have very http://debbiehillteam.com/nbt/google-canadian-non-prescription-viagra.php I, evenly can http://welkphotography.com/simas/no-prescription-prednislone-for-dogs would been product Phytocitrus fluconazole over the counter resurfacing expected I happy how to get real cialis send I’ve never. And company buy novadex have special three.

Tous les mannequins sont alignés et attendent sagement leur tour. La casquette fait son retour. Les visages sont concentrés. Déterminés. Un à un, les modèles défilent sous le regard vigilant des créateurs. Une à une, les tenues s’en vont connaitre ou non la notoriété. Il ne reste plus qu’une modèle. Elle me fixe, sourit avant un ultime saut dans la cage aux lions. Silence. Puis les applaudissements. Enfin. Le défilé est terminé, les mannequins sortent de scène. Un grand cri de joie s’élève à travers la pièce. Toute l’équipe s’enlace, pleure, rigole. Je me prend même à applaudir avec eux. Une habilleuse m’enlace et me glisse un : « on y est arrivés ». Nous entendons souvent, à juste titre ou non, des critiques concernant le milieu de la mode. Mais il y a une chose que j’ai réalisé ce soir et qu’on ne pourra jamais nous enlever : c’est que nous formons une grande famille. Je rentre me coucher le sourire aux lèvres. C’était une belle soirée. J’ai déjà hâte d’être à demain.IMG_7434 IMG_7705OK1 IMG_7626IMG_7675IMG_7643

IMG_7577IMG_7546IMG_7518 IMG_7552IMG_7449IMG_7595 IMG_7446IMG_7435 IMG_7460 IMG_7419

IMG_7466

IMG_7508

Article et photographies : Boris Perraud

Commentaires

commentaire

Mot-clé d’article: , ,
Boris Perraud

Photographe depuis le début pour Querelles, je trimballe toujours ma caméra pour tâter le pouls de notre ville. Après des études en arts visuels et en photographie, je travaille aujourd'hui sur plusieurs projets qui me permettent de découvrir sans cesse de nouveaux visages. SAY CHEESE! Suivez-moi sur Instagram @Querelleur

Articles similaires